X
Faire un don

Partenaires de Projet

Nous considérons qu’il est de notre devoir et de notre responsabilité de soutenir l’Église, en particulier dans les régions où les chrétiens souffrent des conséquences de la guerre, de l’oppression, de la persécution religieuse et toutes autres formes de violence.

Grâce à notre expérience de plusieurs décennies, nous avons appris que le dialogue avec l’Église locale est de la plus haute importance. Nous savons que ce n’est pas nous, mais les évêques, le clergé et les membres de communautés religieuses, sur le terrain, qui savent mieux que nous où sont les besoins les plus grands et quelles mesures d’aides sont nécessaires.

Grâce à ce processus, nous avons concentré nos projets d’aide ces dernières années sur le Moyen-Orient, où les fidèles sont quotidiennement exposés à l’arbitraire et à la violence de Daesh – le groupe État islamique – et d’autres groupes islamistes extrémistes qui provoquent des destructions massives, déplaçant des milliers de personnes à l’intérieur du pays et ailleurs dans tout le Moyen-Orient, créant ainsi de nouveaux réfugiés.

C’est pourquoi les projets d’aide en Syrie et en Irak continueront à figurer en bonne place dans notre agenda, comme le projet de reconstruction (fait en collaboration avec d’autres institutions), dans les plaines de Ninive où certaines des plus anciennes communautés chrétiennes du Moyen-Orient résident depuis des siècles. Lors de l’invasion du groupe État islamique en 2014, leurs villages ont été complètement détruits, forçant les gens à mourir ou à fuir. Leurs maisons sont devenues inhabitables et les infrastructures communautaires inutilisables. L’Aide à l’Église en Détresse a contribué à la reconstruction, permettant à certaines âmes courageuses de rentrer chez elles et de recommencer à zéro. (Pour en savoir plus, cliquez ici).

Les chrétiens de nombreux pays d’Afrique souffrent également de la persécution et de la violence de l’islamisme radical. Dans le même temps, l’Afrique est le continent qui connaît la plus forte croissance du nombre de croyants. Notre financement pour l’Afrique tient compte de cette évolution, puisque plus d’un quart du budget global de nos projets est allé aux Églises locales des pays africains en 2018.

En Asie, par contre, notre priorité va à des régions comme le Pakistan et les Philippines, où l’islamisme radical est également en hausse.

Nous sommes également actifs en Inde, où un hindouisme de plus en plus radical persécute et opprime la minorité chrétienne avec violence dans de nombreux endroits.

Enfin, le Vietnam et le Laos, qui ont souffert sous les structures de pouvoir communistes antireligieux pendant des décennies, restent également sur notre liste.