fbpx
X
Faire un don

VOYAGER AVEC L’AED est le titre de l’infolettre qui sera diffusée chaque vendredi sur notre blogue. Cette nouvelle hebdomadaire sera pour nous l’occasion de vous faire connaître tantôt les besoins de soutien qu’a l’Église, tantôt les projets que nous avons réalisés, et ce, dans les pays du monde entier.

Central African Republic, Bozoum, procession of Corpus Domini, Fr. Marcello Bartolomei OCD (left, with Blessed Sacrament), Fr. Carlo Cencio (right). Used as Illustration for the Internet Project CENTRAL AFRICAN REPUBLIC / BOUAR 15/00057 PrID: 1502293

République centrafricaine

Une aide pour imprimer deux ouvrages de catéchisme

 La République centrafricaine est un pays qui, dans l’esprit de nombreuses personnes, n’existe pas. Il s’agit d’un pays enclavé de 622,984 kilomètres carrés, situé au cœur de l’Afrique, qui est à peu près aussi grand que l’Allemagne, l’Autriche, la Suisse, les Pays-Bas, la Belgique et la République tchèque réunis ! Mais avec une population d’environ 4,5 millions d’habitants, ce pays n’est que peu peuplé.

Pendant les 55 années qui ont suivi son indépendance, le sort du pays s’est caractérisé par une incessante série de coups d’État et de troubles. Une chose s’est pourtant maintenue, sous tous les gouvernements : bien que le pays dispose de ressources minières telles que l’or et les diamants ainsi que de gisements d’uranium, c’est l’un des pays les plus pauvres et sous-développés au monde. Il occupe la 180e place sur 186 dans l’indice de développement humain.

Le gouvernement n’investit pratiquement pas d’argent dans l’éducation ni dans les soins de santé ou les infrastructures, et c’est surtout l’Église qui s’occupe des besoins de la population.ACN-20150518-24773

Pourtant, l’Église catholique est jeune dans le pays. En effet, ce n’est que le 17 avril 1894 que la première messe a été célébrée sur le territoire de l’actuelle capitale Bangui. Aujourd’hui, la population est chrétienne à 66 %. Environ la moitié de ces chrétiens sont catholiques. Les musulmans, eux, représentent 15 % de la population. Le reste de la population appartient aux religions traditionnelles africaines.

La tâche la plus importante de l’Église consiste à annoncer la Bonne Nouvelle. Après les terribles excès de violence des deux dernières années, qui ont plongé le pays dans le chaos, la situation s’est actuellement quelque peu calmée. Maintenant, il s’agit de reconstruire. Cependant, cette reconstruction ne peut pas avoir lieu seulement extérieurement, elle concerne aussi les cœurs et les âmes des gens.

 

Central African Republic, Bozoum, baptism of a woman at Easter Vigil. Used as Illustration for the Internet Project CENTRAL AFRICAN REPUBLIC / BOUAR 15/00057 PrID: 1502293

Le Père carme italien Marcello Bartolomei a particulièrement à cœur la catéchèse. En effet, beaucoup de jeunes et d’adultes se préparent au baptême, et les fidèles déjà baptisés ont également besoin d’instruction religieuse pour affermir et enraciner leur foi. Certaines idées traditionnelles sont difficiles à surmonter. Par exemple, la foi dans la sorcellerie est très répandue et même les chrétiens ont souvent de la difficulté à s’en débarrasser complètement. Dans l’esprit de nombreuses personnes, il n’y a pas d’explication naturelle à la mort, la maladie ou aux catastrophes naturelles. Les gens sont toujours à la recherche d’un coupable censé avoir causé un accident par la sorcellerie. L’Église doit aider les gens à comprendre vraiment et à vivre l’Évangile du Christ.

À l’occasion de l’année de la foi qui avait été proclamée par le Pape Benoît XVI en 2012/2013, le Père Marcello Bartolomei a ressenti la nécessité d’améliorer le matériel catéchétique. Un catéchisme pour les enfants, les jeunes et les adultes avait déjà été édité dans la langue nationale, le Sango,  en 1963. Il fallait qu’il paraisse maintenant dans une édition remaniée. « Il se compose de questions et réponses avec des explications, et est très précieux pour la préparation aux sacrements, en particulier pour nos catéchistes qui interviennent en paroisse dans la brousse », dit le Père Marcello. Il y a 1000 exemplaires de cet ouvrage qui doivent être imprimés. En outre, le Père a élaboré un résumé du « Catéchisme de l’Église catholique » en Sango, qui contient toute la doctrine de l’Église. Il expose à titre complémentaire des sujets qui sont d’une particulière importance pour l’Église dans le cadre de la République centrafricaine. Ce livre doit être imprimé en 400 exemplaires. Aide à l’Église en Détresse soutient l’impression des deux livres de catéchisme à hauteur de 8 500 $.

faire-un-don

 

Articles récents