fbpx
X
Faire un don

VOYAGER AVEC L’AED – UKRAINE

https://secure.acn-aed-ca.org/fr/
Si vous êtes intéressé à contribuer une aide financière pour ce projet, veuillez téléphoner au: (514) 932-0552 poste 226

OU CLIQUER SUR L’IMAGE

VOYAGER AVEC L’AED est le titre de l’infolettre qui sera diffusée chaque vendredi sur notre blogue. Cette nouvelle hebdomadaire sera pour nous l’occasion de vous faire connaître tantôt les besoins de soutien qu’a l’Église, tantôt les projets que nous avons réalisés, et ce, dans les pays du monde entier.

Aujourd’hui:    UKRAINE

__________________________________

Subsistance garantie

Les prêtres de l’Université catholique de Lviv vous remercient pour les honoraires de messe qui leur ont permis de se mettre au service des malades et des réfugiés.

20120619_003
©Aide à l’Église en Détresse

Faire célébrer une messe à une intention particulière ou pour l’âme d’un défunt est une tradition très ancienne. Le don que les fidèles font à cette occasion n’est pas la « rémunération » du prêtre, mais un geste d’amour et de gratitude envers Dieu qui renouvelle le sacrifice de Jésus-Christ, au moyen des paroles de la consécration.

Pour les prêtres de nombreux pays pauvres, les honoraires de messe sont une aide à la survie. Ils ne touchent pas de salaire, et les fidèles eux-mêmes n’ont rien. Les honoraires de messe sont souvent les seuls fonds déposés dans les mains vides des prêtres, afin qu’ils puissent aider les nécessiteux qui frappent à leur porte.

Dans de nombreux pays, les gens placent tous leurs espoirs dans les prêtres. Dans toutes leurs détresses, même matérielles, c’est des prêtres dont ils attendent de l’aide. Pour les fidèles, le prêtre est un père et un berger. Les prêtres doivent non seulement consoler les âmes, mais aussi donner aux gens des vêtements, de la nourriture et des médicaments, aider les enfants à avoir une formation scolaire et les jeunes une formation professionnelle. Ils regardent tous vers le prêtre avec des yeux pleins d’espoir.

ACN-20140326-06496
©Aide à l’Église en Détresse

En Ukraine par exemple, les prêtres sentent le défi que les bouleversements et les crises au sein de la société signifient pour eux. Dans l’est du pays, le combat antiséparatiste dure depuis des mois, à la suite de la chute du régime corrompu. La violence, les injustices, la mort et les expulsions en sont les conséquences. « L’Université catholique participe elle aussi de différentes façons, avec ses prêtres, à des mesures de soutien aux militaires et aux réfugiés. Par exemple, les prêtres rendent visite aux blessés à l’hôpital militaire de Lviv, prient et célèbrent des messes avec eux, accompagnent les parents, organisent et coordonnent des campagnes de collecte de médicaments, de vêtements et de produits d’hygiène.

En ce moment, l’engagement social des prêtres et leur présence dans la société sont particulièrement nécessaires. « Mais cela demande beaucoup de temps et d’efforts personnels », nous écrit le recteur de l’Université, le Père Bogdan Prakh. Et il remercie l’Aide à l’Église en Détresse d’avoir fourni aux prêtres, par ses honoraires de messe, ce nécessaire espace de liberté.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents