fbpx
X
Faire un don

VOYAGER AVEC L’AED – Pakistan

VOYAGER AVEC L’AED est le titre de l’info lettre qui sera diffusée chaque vendredi sur notre blogue. Cette nouvelle hebdomadaire sera pour nous l’occasion de vous faire connaître tantôt les besoins de soutien qu’a l’Église, tantôt les projets que nous avons réalisés, et ce, dans les pays du monde entier.

Aujourd’hui:  Pakistan

______________________________

Catéchèse des jeunes dans l’archidiocèse de Lahore

AED International

Adaptation Robert Lalonde, AED CanadaPAKISTAN 1

Beaucoup plus de la moitié des 190 millions d’habitants du Pakistan ont moins de 25 ans, et environ 34 % ont moins de 15 ans. Cette faible moyenne d’âge est également valable pour la minorité chrétienne. Les jeunes chrétiens sont confrontés à de nombreux défis au Pakistan, pays d’Asie du Sud qui est musulman à plus de 96 %.

Les jeunes chrétiens n’ont que rarement la possibilité de s’élever socialement. Ils sont souvent discriminés dans les écoles publiques. Une étude de la Commission américaine sur la liberté religieuse internationale (United States Commission on International Religious Freedom) arrive à la conclusion que seulement 60 % des enseignants des écoles publiques estiment que les membres de minorités religieuses sont aussi des citoyens pakistanais. Et beaucoup de ceux qui les considèrent quand même comme des citoyens ne leur reconnaissent pas la même valeur que les musulmans pakistanais. Cela signifie qu’en général les élèves chrétiens sont traités comme des individus de seconde zone et qu’ils le ressentent parfaitement.

À cela s’ajoute que du jardin d’enfant à la fin du cursus scolaire, l’Islam est la seule référence pour l’enseignement de toutes les matières, comme le déplorent les représentants de l’Église. C’est comme si le pays n’était destiné qu’aux musulmans. Même dans les matières non religieuses, l’Islam joue un rôle important. Un thème de rédaction peut par exemple être : « Écris une lettre à un ami et invite-le à se convertir à l’Islam ».

L’Islam s’infiltre jusque dans les cours de mathématiques et de chimie. En cours d’histoire, les apports des non-musulmans au Pakistan ne sont pas mentionnés. De plus, les manuels scolaires s’expriment souvent de manière péjorative à l’égard des non-musulmans. L’Église a déjà lancé un appel au gouvernement pour que les manuels scolaires soient révisés. Il y a déjà de petites améliorations, mais il reste encore beaucoup à faire. Enfin, les élèves chrétiens sont souvent pressés de se convertir à l’Islam.

PAKISTAN 2Il est d’autant plus important que les jeunes chrétiens apprennent à être fiers de leur foi et à l’approfondir. C’est pourquoi l’archidiocèse de Lahore organise déjà depuis 1988 des programmes spéciaux de perfectionnement pour les adolescents assez âgés pour avoir dépassé le niveau des écoles du dimanche. Dans le cadre de ce programme, il est par exemple question des Saintes Écritures et des sacrements. Mais des personnalités chrétiennes ayant joué un rôle dans l’histoire du pays sont également présentées, parce que de tels sujets ne sont pas abordés dans les cours d’histoire officiels des écoles publiques.

Le programme affiche de bons fruits, car entretemps, certains des anciens participants sont même devenus prêtres ou religieuses, ou sont très actifs comme laïcs au sein de l’Église. « La jeunesse est notre espoir et notre avenir » écrit le Père capucin Shahzad Khokher, qui est responsable de la pastorale de la jeunesse à Lahore. Aide à l’Église en Détresse apporte cette année une aide de 15 000 $.

_____________________________________

https://secure.acn-aed-ca.org/fr/
Si vous êtes intéressé à contribuer une aide financière pour ce projet, veuillez téléphoner au: (514) 932-0552 poste 226

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents