fbpx
X
Faire un don

VOYAGER AVEC L’AED est le titre de l’infolettre qui sera diffusée chaque vendredi sur notre blogue. Cette nouvelle hebdomadaire sera pour nous l’occasion de vous faire connaître tantôt les besoins de soutien qu’a l’Église, tantôt les projets que nous avons réalisés, et ce, dans les pays du monde entier.

Aujourd’hui: Pakistan

Seulement parce qu’ils sont chrétiens

La discrimination contre les chrétiens au Pakistan est quotidienne et il est « normal » qu’ils soient maltraités et opprimés.

Environ 2 700 familles catholiques vivent dans la paroisse de Toba Tek Singh (diocèse de Faisalabad). Leurs membres vivotent comme ouvriers, journaliers, aides ménagères … Beaucoup travaillent à la briqueterie où ils sont traités comme des esclaves. En plus de n’avoir aucun droit, leur salaire (3,50$ par jour) n’est versé qu’après un semestre et des travaux supplémentaires pour les récoltes.

Leurs maîtres sont des propriétaires terriens musulmans. Ils revendiquent aussi des droits sur le potentiel de travail des enfants. Face à cette exploitation, il faut de la force et les chrétiens la puisent dans leur foi. Pour la préserver et vivre la solidarité entre eux, les catholiques voudraient construire une petite église dans leur paroisse. Nous les aidons à hauteur de 13 800$.

Ce même diocèse s’occupe également des chrétiens prisonniers qui croupissent souvent derrière les barreaux, trop pauvres pour payer les avocats et les frais de justice. Les Pères dominicains rendent visite aux prisonniers et aident leurs familles à survivre. Nous soutenons les Pères (4 900$), afin qu’ils puissent accomplir la Parole du Christ : « J’étais en prison et vous m’avez visité » (Mt 25,36).

PAKISTAN / FAISALABAD 14/00230Roofing of outstation church at A

Nous aidons également les religieuses chrétiennes, infirmières dans les hôpitaux, cette fois-ci dans le diocèse d’Islamabad (16 900$). Elles sont victimes de discrimination parce que chrétiennes, et doivent effectuer les tâches les plus viles en plus de ne pouvoir souvent même pas aller à la messe le dimanche.

Le problème est si évident et grave que Mgr Anthony a créé un centre pour la pastorale de ces sœurs, afin d’organiser une aide durable et efficace. Le Centre assure une médiation avec la direction de l’hôpital, les sœurs aînées s’occupent des plus jeunes, les réconfortent, organisent des réunions de prière et de catéchèse afin de les affermir dans leur foi.

 

faire-un-don

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents