fbpx
X
Faire un don

VOYAGER AVEC L’AED est le titre de l’infolettre qui sera diffusée chaque vendredi sur notre blogue. Cette nouvelle hebdomadaire sera pour nous l’occasion de vous faire connaître tantôt les besoins de soutien qu’a l’Église, tantôt les projets que nous avons réalisés, et ce, dans les pays du monde entier.

KAZAKHSTAN / ALMATY-LAT 15/00126 Roofing and renovation of the second floor of the House "Klara" for the Sisters 'Sluzhitelnitsy Neporochnogo Zachatiya" in Kapshagay: Holy First Communion

Kazakhstan

Aide à la réparation du toit d’un foyer pour enfants

La ville de Kapchagaï a environ 57 000 habitants et se situe à plusieurs heures de voiture de la capitale Almaty. En 2001, un prêtre italien y a fondé une sorte de Centre catholique. Il a construit une église à la périphérie de la ville et acheté quelques maisons. Des sœurs s’y sont installées et s’occupent des enfants issus de familles difficiles. Une paroisse catholique s’est formée autour du Centre et le nombre de citadins assistant à la messe est en augmentation.

 Les quelque 60 enfants pris en charge par les sœurs, ont vécu des choses difficiles. Leur mère est morte ou vit avec un autre homme que leur père, leur père est alcoolique, travaille dans des chantiers éloignés ou est parti. Certains parents vivent même dans la rue, d’autres sont toxicomanes. Ola, sept ans, a été violée par des garçons plus âgés du quartier avant d’être accueillie par les sœurs. Son père était au courant, mais lui avait ordonné de ne rien dire à quiconque. Les jumelles Rima et Ina, également âgées de sept ans, racontent : « Papa a poursuivi Mama avec une hachette ». Et la petite Ania a vécu dans la rue avant de rejoindre les sœurs.

Les enfants découvrent chez les sœurs, pour la première fois de leur vie la sécurité, la sollicitude et une vie ordonnée semblable à celle d’une famille. Ils jouent, étudient, prient ensemble et font parfois de belles excursions. Comme le Centre est situé au bord d’un lac, les plus petits peuvent même presque découvrir à leur porte la beauté de la nature. C’est une expérience précieuse pour les enfants, car ils n’avaient souvent rencontré que la misère et la maladie.

Certains des anciens pensionnaires des sœurs ont même maintenant leur propre famille. Ils sont restés liés au Centre et à la paroisse et aident là où ils le peuvent. L’une des six maisons où les enfants vivent avec les sœurs a un besoin urgent d’un nouveau toit. Aide à l’Église en Détresse apportera 29 700 $.

faire-un-don

 

Articles récents