fbpx
X
Faire un don

Voyage du pape en Irak – L’AED parmi les invités !

La directrice du département des projets du bureau international de l’Aide à l’Église en Détresse (AED) est en Irak en tant que représentante de la ROACO.

Regina Lynch

Regina Lynch, directrice du département des projets du bureau international de l’AED, est déléguée officielle de l’organisation ROACO (une organisation pontificale de soutien aux Églises catholiques orientales) lors de la visite du Pape en Irak du 5 au 8 mars. Avant de partir, elle nous a livré ses impressions.

Retour aux racines : conférence pour les chrétiens de la plaine de Ninive, organisée par l’Aide à l’Église en Détresse (AED), en 2017. Au prermier plan, Regina Lynch. Au deuxième plan, Thomas Heine-Geldern, alors directeur de l’Autriche, maintenant président international.

Originaire d’Irlande du Nord, Regina Lynch travaille depuis 40 ans à soutenir les chrétiens qui sont victimes de persécutions, de discriminations ou qui subissent d’autres formes de détresse extrême. Elle dirige le département des projets du bureau International de l’AED depuis 2008.

« Inclure une représentante de la ROACO dans l’entourage du Pape pour sa prochaine visite est un signe tangible de la valeur que le Saint-Siège accorde au travail des œuvres de bienfaisance au Moyen-Orient, en Europe centrale et orientale, Inde, Érythrée et Éthiopie », explique-t-elle.

Archive, août 2014 : des réfugiés aux sanctuaire Mart Schmouni d’Ankawa, Erbil.

Un voyage historique

C’est en 2008 que Regina Lynch s’est rendue pour la première fois en Irak, où l’AED apporte son aide depuis 1972. Toutefois, elle se souvient surtout de la visite qu’elle a faite aux chrétiens d’Irak à un autre moment historique et fatidique, le mois d’août 2014, quatre jours seulement après l’invasion des villes et villages chrétiens de la Plaine de Ninive par les forces de « l’État islamique ».

Pendant le temps qu’elle a passé à l’AED, Regina s’est rendue dans près de 30 pays différents afin de constater de visu les difficultés rencontrées par l’Église et de décider de la meilleure façon d’alléger les souffrances qu’elle voyait. Cependant, ce sera la première fois qu’elle voyagera avec l’entourage du Pape.

Des affiches sont montées en prévision du voyage du pape François.

Elle souligne également à quel point ce voyage historique importe pour les chrétiens. « Le voyage du Saint-Père en Irak est un signe d’encouragement, un message d’espérance aux chrétiens irakiens dont la foi été mise à l’épreuve au cours des siècles. Et vous savez, quand vous êtes une minorité, vous pouvez parfois vous sentir très seul. Vous pouvez vous sentir abandonnés, et le fait que le Pape François vienne maintenant, dans une période aussi difficile, va apporter de l’espérance aux chrétiens irakiens ».

Soutenir la respiration des « deux poumons » de l’Église

Pour Regina Lynch, c’est un grand honneur d’être la représentante de la ROACO au cours de cette visite : « Nous sommes très reconnaissants que la ROACO existe », explique-t-elle. « Non seulement elle est une source d’information et de financement des projets des Églises catholiques orientales, mais elle fournit aussi une plate-forme pour d’importants échanges entre les organisations telles que l’AED qui s’engage à soutenir spirituellement et financièrement ces Églises anciennes dont le patrimoine est unique. Et, ce faisant, nous aidons l’Église à respirer de ses deux poumons – le poumon oriental et le poumon
occidental. »

Articles récents