fbpx
X
Faire un don

Tanzanie Offrandes de messe pour les prêtres du diocèse de Tunduru-Masasi

Le diocèse de Tunduru-Masasi se situe tout au sud de la Tanzanie, à la frontière avec le Mozambique. 85% de la population de cette région est musulmane. Il n’y a que 11 % de catholiques – un peu plus de 100.000 personnes. Les 19 paroisses s’étendent sur d’immenses territoires où les fidèles vivent éparpillés dans de nombreux villages.

Les 34 prêtres et l’évêque du diocèse s’emploient sans relâche à administrer les sacrements aux fidèles et à s’occuper d’eux. Les grandes distances et le mauvais état des routes compliquent leur travail, mais ne diminuent pas leur zèle apostolique. Ils accomplissent leur devoir pour l’Amour de Dieu, car ils ne touchent pas de salaire. Ils dépendent des dons des fidèles, lesquels soutiennent leurs prêtres avec joie et du fond du cœur, mais sont eux-mêmes pauvres.

Cette année, la situation est particulièrement difficile : la pandémie de Coronavirus a provoqué une augmentation de la pauvreté. En outre, par peur de la contagion, il n’y a plus beaucoup de fidèles qui viennent à l’église, si bien que les quêtes rapportent peu. En temps « normal », les gens peuvent au moins aider leurs prêtres au moment des récoltes en leur offrant de la nourriture, mais comme si la pandémie ne suffisait pas, cette année la récolte est par ailleurs mauvaise en raison de pluies trop abondantes.

Mgr Filbert Felician Mhasi est très inquiet pour ses prêtres. C’est pourquoi il s’est adressé avec confiance à l’AED, car nous transmettons chaque année bien plus d’un million d’offrandes de messe aux prêtres dans le besoin dans le monde entier. L’année dernière, 40.096 prêtres ont célébré 1.378.635 messes aux intentions de nos bienfaiteurs, dont 38 pourcents en Afrique. Le don qu’un prêtre reçoit pour une messe est un signe de la gratitude du fidèle à l’intention duquel cette messe est célébrée. Ce n’est pas un « paiement », car les sacrements ne peuvent pas se vendre, mais il s’agit d’un geste d’amour à la suite d’une longue tradition au sein de l’Église. Malgré ce caractère symbolique, les offrandes de messe représentent dans de nombreuses régions du monde une contribution importante à la subsistance des prêtres, non seulement pour eux personnellement, mais aussi pour les besoins des paroisses.

Nous voudrions également aider Mgr Mhasi et lui avons promis de lui transmettre, ainsi qu’à ses 34 prêtres, des intentions de messe pour un montant total de 18.200 euros, soit 520 euros par prêtre pour une année entière. Les prêtres célébreront les messes aux intentions des bienfaiteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents