fbpx
X
Faire un don

Syrie

Situation « consternante » et chrétiens « exaspérés »

 

Montréal, 19 juillet 2016 – Aide à l’Église en Détresse (AED) a reçu dernièrement des informations provenant de ses partenaires en Syrie, dans la ville d’Alep. Depuis plusieurs jours, les habitants souffrent des bombardements provenant de tous les côtés.

« Alep a connu une véritable guerre pour la troisième journée consécutive », écrit le père Fadi. « Les terroristes bombardent les quartiers de la ville avec des centaines de roquettes et de balles explosives. Tous les gens de la ville se cachent et personne n’ose aller voir ce qui se passe. »

 

Selon ce qu’il écrit à l’organisme international de charité catholique, « l’armée syrienne a abordé la grande offensive qui a duré 5 heures. » Il ajoute : « Avec quelle langue nous vous parlons? En nom de quelle religion nous vous adressons? Nous avons perdu notre travail, notre sécurité et nos maisons, mais pas notre humanité et notre foi en Dieu », indique-t-il, avant d’ajouter : « Pour diffuser et partager »

Syria, 11.July 2016 Old Syriak in Aleppo after the bomb attack on the weekend. Only that very small file quality available
Syrie, 11 juillet 2016. Après les bombardements dans la vieille ville d’Alep. 

 

Une autre partenaire, Sœur Annie, demande des prières et raconte que « d’énormes attaques » sont dirigées contre les chrétiens, « un groupe ciblé ». Elle considère que la situation est « consternante ».

 

« Ils sont exaspérés et ne savent plus où aller pour se réfugier »

 

Mgr Jean-Clément Jeanbart, archevêque Melkite d’Alep, a de nouveau écrit une lettre dans laquelle il rapporte un bombardement qui s’est déroulé le 2 juillet dernier. « Grâce à la Providence Divine, aucun des 25 présents n’a été touché! », écrit-il, alors que deux roquettes se sont abattues à quelques mètres de la cour d’école – adjacente à l’église paroissiale Saint-Dimitrios – où étaient rassemblés des paroissiens après la messe du samedi soir.

 

Il indique que « beaucoup de dégâts ont encore une fois été infligés à cette pauvre paroisse qui a déjà vu ses bâtiments saccagés à quatre reprises depuis le début de cette détestable guerre. »

 

« Quelle triste fin de semaine », ajoute-t-il, « les chrétiens de la ville ont une fois de plus été épouvantés et furent de nouveau profondément affectés par la terreur qui ne cesse de les tourmenter jour et nuit. »

Alep, Syrie, 11 juillet 2016. Des enfants regardent les dommages causés par des bombardements.
Alep, Syrie, 11 juillet 2016. Des enfants regardent les dommages causés par des bombardements.

Dans cette lettre, il rappelle que « beaucoup quittent le pays » et estime que « la ville d’Alep se vide de ses chrétiens! Quel malheur, ceci met notre Église, deux fois millénaire, face à un moment fatidique de sa longue histoire! Malgré tout, nous ne voulons pas nous laisser abattre », ajoute-t-il encore.

 

Il demande que « les amis qui nous veulent du bien nous accompagnent de leurs prières, qu’ils se tiennent à nos côtés pour défendre notre cause, soutenir notre résistance et nous aider à rester chez nous. »

 

Depuis cinq ans, Aide à l’Église en Détresse soutient des projets en Syrie, avec entre autres comme partenaire Mgr Jeanbart. Seulement en 2015, plus de 8 millions de dollars CAD ont essentiellement servi aux projets d’urgence en Syrie, que ce soit le soutien alimentaire, l’aide au logement ou bien des projets en éducation. Un soutien qui se continue cette année.

 

Lire la lettre de Mgr Jean-Clément Jeanbart (format PDF) en cliquant ici.

 


 

Articles récents