fbpx
X
Faire un don

Syrie

Quand le ciel se noircit de bombes

Montréal-Königstein, 22 février 2018 – Aide à l’Église en Détresse (AED) a contacté une religieuse de Damas, à la suite de l’attaque qui a eu lieu mardi, l’une des plus meurtrières à toucher la capitale syrienne dans ce conflit qui dure maintenant depuis sept ans. « Hier, c’était comme l’enfer! », a raconté Sœur Annie Demerjian, partenaire de projet de premier plan de l’AED.

« J’ai vu des gens prendre leurs enfants et courir. Une roquette est tombée sur le toit de la maison du patriarche située tout près. Je ne sais pas pourquoi, mais elle n’a pas explosé. Si cela était arrivé, nous aurions pu être tués », a raconté la religieuse, membre de la Congrégation de Jésus et de Marie.

Un obus ayant servi à une attaque dans le quartier chrétien de Damas en Syrie. 

Elle a aussi raconté que les fenêtres de l’hôtellerie pour étudiants où elle travaille ont tremblé à cause des bombes ; les étudiants ont trouvé refuge dans la sécurité relative des corridors.

Depuis trois jours, Damas est secouée par une série d’attaques qui auraient tué jusqu’à maintenant plus de 250 personnes. « Mardi, c’était comme l’enfer. Il pleuvait des bombes. Il y avait tellement d’obus et tant de personnes ont été blessées. » Sœur Annie a indiqué que plusieurs écoles ont fermé leurs portes même si ce n’est pas une période de vacances officielles.

« Nous devons continuer. La vie est plus forte que la mort », a-t-elle dit à l’AED. « Nous ne savons pas combien de temps cette violence va continuer, mais ça ne peut pas durer toujours. Le Seigneur a été bon avec nous. Jusqu’à maintenant, aucune de nos religieuses n’a été blessée, mais tant d’autres ont souffert. S’il vous plaît, priez pour nous. La seule voie possible pour nous est la prière. » ¸

Les chrétiens laissés à eux-mêmes

Dans un rapport publié récemment, Caritas déplore le fait que les médias
« négligent malheureusement une partie de l’histoire syrienne », soulignant que « la plupart des reportages journalistiques se concentrent sur les frappes aériennes faites par la Syrie et la Russie sur l’Est du quartier de Ghouta », et qu’inversement, peu d’informations sont rapportées concernant la situation à Damas, ville qui est pourtant sous attaque d’obus de mortier depuis le début de 2018.

 

Soeur Annie Demerjian : «  Nous devons continuer. La vie est plus forte que la mort »

« Certains quartiers de Damas ont été attaqués aux obus de mortier depuis le 22 janvier, spécialement les quartiers de Bab Touma, Abbassyin, Kassaa, Koussour et Jaramana. », indique encore Caritas. La majeure partie des chrétiens de Damas vit dans sa banlieue est, et l’on y trouve également la majorité des couvents, monastères et organismes de charité catholiques de la ville. « Depuis le 5 février, et jusqu’à maintenant, plus de 200 obus de mortier ont frappé le quartier est de Damas, causant la mort d’au moins 28 personnes et blessant 90 personnes », indique Caritas.

 

Le père Andrzej Halemba, responsable de projets pour la Syrie à l’AED, en appelle à la prière « pour les chrétiens syriens, qui vivent présentement des moments extrêmement difficiles ». Il en appelle également à la « fin des hostilités et de tout bombardement sur l’est de Ghouta et la ville de Damas, où des centaines de civils, dont chrétiens, vivent dans la terreur jour et nuit à cause des attaques incessantes. »

Aide à l’Église en Détresse s’engage à continuer à soutenir les chrétiens de Syrie qui traversent la guerre civile. En 2017, l’AED a soutenu la réalisation de plus de 140 projets dans ce pays, la plupart étant des projets d’urgence – nourriture, soins médicaux, aide au logement – mais aussi de l’aide pastorale par du soutien aux religieuses, l’attribution d’intentions de messe aux prêtres et la réparation d’églises et de couvents.

Avec votre aide, nous pouvons soutenir les chrétiens de Syrie qui vivent toujours l’horreur de la violence, jour après jour. Soyez assurés que votre don fera la différence pour les chrétiens dans le besoin. Merci!

Don par le bureau canadien de l’Aide à l’Église en Détresse
(indiquez-
Pour la Syrie dans le formulaire à la case commentaires) :
https://secure.acn-canada.org/fr/donner/dons/

 

Une carte montre les quartiers touchés par les bombes

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents