X
Faire un don

Syrie – « Nous nous réunissons pour prier comme une famille »

« Venez à moi, vous tous qui peinez et qui êtes lourdement chargés, et je vous donnerai du repos. » Tel était le thème biblique de la messe d’action de grâces aux intentions des bienfaiteurs de l’Aide à l’Église en Détresse (AED), que l’archevêque catholique syrien d’Alep, Mgr Antoine Chahda, a célébrée hier, dimanche 20 décembre, dans la cathédrale catholique syrienne de l’Assomption à Alep.

Parmi les invités se trouvaient les responsables de sept autres Églises de la ville, tant catholiques qu’orthodoxes : l’évêque orthodoxe arménien, Mgr Massis Zouboyan ; l’évêque catholique arménien, Mgr Boutros Marayati ; l’évêque grec orthodoxe, le père Mousa Al-Khasi ; l’évêque latin Mgr George Abu Khazen ; l’évêque chaldéen Mgr. Antoine Audo ; l’évêque grec melkite Mgr Jean-Clément Jeanbart ; l’évêque maronite Mgr. Joseph Tobji], ainsi que de nombreux prêtres et religieux.

Au début de son discours, l’évêque a souligné l’importance de cette cohésion interconfessionnelle : « Nous nous réunissons pour prier comme une seule famille, même si nous sommes des églises multiples et des groupes différents, mais avec notre unité aujourd’hui et avec le partage du Sacrifice divin, nous montrons à notre Rédempteur que rien ne nous sépare les uns des autres, sauf le péché et la haine, et que ce qui nous unit, c’est l’amour, la paix et l’action commune pour le bien de nos familles, de nos enfants et de nos églises ».

326 projets soutenus à Alep

Surtout, l’évêque a exprimé sa gratitude à l’AED pour la solidarité mondiale dont l’organisme a fait preuve avec son pays. Depuis le début de la guerre en 2011, l’organisation a soutenu 326 projets à Alep, dont 53 pour cette seule année. Mais cette aide serait impossible sans une foule de généreux bienfaiteurs : « Au cours de nos multiples visites dans de nombreux pays du monde, nous avons vu de près ceux qui contribuent à sauver des milliers de personnes grâce à leurs simples dons ; les personnes qui nous soutiennent sont des ouvriers, des employés et même des personnes à très faible revenu, mais elles ressentent ce qui se passe dans les pays qui sont sous le poids de la guerre et connaissent la famine », a déclaré l’évêque.

Il a également demandé aux bienfaiteurs de ne pas lâcher. « Nous nous réunissons aujourd’hui […] pour rappeler à cette organisation que la guerre en Syrie n’est pas encore terminée […]. Nous demandons et implorons que l’AED continue à soutenir financièrement Alep, car la pauvreté touche la majorité des habitants de la ville, et que tout le monde a besoin d’aide ».

La célébration a été diffusée en direct sur Facebook et suivie par de nombreuses personnes du monde entier.

Articles récents