fbpx
X
Faire un don

Syrie

« Serons-nous des gardiens de pierres ? »

Aide à l’Église en Détresse a reçu une lettre de l’archevêque maronite de Damas en Syrie. Dans cette lettre (disponible dans son intégralité en format PDF en bas de cette page), Mgr Samir Nassar s’inquiète du fait que le « rempart » de la famille a été « secoué » par la guerre commencée le « 15 mars 2011 ». Il écrit: « l’insécurité, l’intolérance, la violence et les destructions chaotiques ont déraciné plus de deux millions de familles. »

De plus, il s’inquiète que les départs massifs des membres de la communauté chrétienne de Syrie transforme ceux qui restent en gardiens de pierre. « Comment éviter de devenir des gardiens de pierres ? » questionne-t-il, avant d’ajouter: « Il reste aux chrétiens d’Orient de revoir leur vocation et vivre aux sillages de la petite Église primitive minoritaire qui vivait sans garantie ni protection. Serons-nous capables de lever ce défi apostolique? »

Mgr Samir Nassar, archevêque maronite de Damas, lors de la consécration de la Syrie à Notre-Dame de Fatima (2013)
Mgr Samir Nassar, archevêque maronite de Damas, lors de la consécration de la Syrie à Notre-Dame de Fatima (2013)

Il rappelle que l’Église de Syrie est « fragilisée » par cette guerre. Il indique qu’il y a une baisse « vertigineuse des fidèles dans toutes les paroisses » et estime qu’« un prêtre sur trois présents à Damas a choisi de partir vers d’autres pays plus paisibles… Comment faire pour retenir les prêtres à Damas ?», ajoute-t-il.

Cessez-le-feu :
les gens sont « pleins d’espérance »

 

Présentement en voyage en Syrie, le responsable de projet pour le Moyen-Orient à Aide à l’Église en Détresse, le père Andrzej Halemba a indiqué dans un message sur les réseaux sociaux que les « gens de Homs sont pleins d’espérance » à propos du cessez-le-feu qui commencé lundi dernier. Jusqu’à maintenant, le père Halemba a reçu plus de 100 demandes de ses partenaires, concernant des projets d’urgence ou bien encore de l’aide pastorale.

Père Halemba: « Les gens de Homs sont pleins d'espérance. »
Père Halemba: « Les gens de Homs sont pleins d’espérance. »

 

Depuis les débuts de la guerre en Syrie, l’Oeuvre pontificale de charité a soutenu les communautés chrétiennes catholiques de Syrie dans leurs efforts de soutien envers leur paroissien et les citoyens qui venaient à eux. Des initiatives d’urgence telles que la distribution de nourriture, de lait maternisé et de vêtements ou encore, dans les efforts de loger ceux et celles qui ont décidé de rester, ou bien ne pouvaient pas partir pour des raisons de pauvreté. Depuis 2011, les bienfaiteurs de l’organisme ont donné plus de 19 millions de dollars canadiens. Au début du mois d’août, Aide à l’Église en Détresse a annoncé qu’elle compte investir plus de 2 millions de dollars en nouveaux projets avec ses partenaires.

 

Pour télécharger la lettre en format PDF, cliquer sur la phrase ci-dessous.

Lettre de Mgr Nassar, Damas (Syrie). Septembre 2016

 

Merci de donner pour le soutien des communautés catholiques de Syrie et leur travail pour soulager la misère de la guerre. 

ACN Communications Trip Middle East May 2016


 

Articles récents