X
Faire un don

AED Information — Syrie
De la Syrie : amour, prières et solidarité

Coronavirus : message d’une religieuse syrienne

Par John Pontifex, AED Grande-Bretagne
Adaptation française : Mario Bard, AED Canada
Publié sur le web le 31 mars 2020

Sœur Annie Demerjian, une religieuse, qui coordonne des secours d’urgence en Syrie, a réagi à la pandémie de coronavirus en envoyant un message de prière et de solidarité aux amis et aux bienfaiteurs de l’œuvre pontificale de charité Aide à l’Église en Détresse (AED).

Dans un message audio envoyé le vendredi 27 mars, sœur Annie Demerjian, l’une des principales collaboratrices des projets de l’AED en Syrie, s’adresse aux bienfaiteurs l’œuvre de charité pontificale. « Ce que le monde traverse en ce moment est très douloureux. Dans cette période du coronavirus, ne paniquez pas face aux nouvelles et suivez les instructions en matière sanitaire », a-t-elle expliqué.

Membre de la congrégation Jésus-Marie, elle remercie les bienfaiteurs de l’AED pour leur aide depuis près de dix ans. Dans le contexte de la Syrie, ce soutien consiste à fournir des paniers alimentaires et des produits d’hygiène, des vêtements et des médicaments pour les plus vulnérables d’Alep et d’autres endroits en Syrie. Elle les assure aussi de ses prières en cette période d’urgence au niveau international.

 

«Nous devons nous entraider»

 

La religieuse confie qu’elle et ses sœurs prient chaque jour le chapelet « pour le
monde », en ajoutant : « Notre foi ne consiste pas à appuyer sur un bouton magique en s’attendant à ce que tout aille bien. La douleur et la souffrance sont là, mais nous ne devons pas non plus oublier que la résurrection est là tous les jours. »

 

Au regard de ses expériences à Alep, dans le nord de la Syrie, elle dit encore : « Nous devons aider ceux qui en ont le plus besoin. Nous devons nous entraider, nous remonter le moral et les événements passeront. »

 

Sœur Annie, qui met en garde contre l’impact du virus sur une Syrie encore ébranlée par des années de conflit, explique : « À Alep, nos groupes de volontaires continuent de visiter les maisons où il est possible de le faire sans danger et avec beaucoup de prudence. Nous aidons les personnes âgées, notamment parce que beaucoup d’entre elles n’ont aucun autre soutien. À Damas, nos sœurs les aident en achetant ce dont elles ont besoin pour qu’elles n’aient pas à sortir. Elles ne peuvent compter sur rien. Comment survivront-elles ? »

 

Enfin, Sœur Annie mentionne que des progrès ont été réalisés dans le cadre d’un projet de l’AED, un système de bons d’achat dans les supermarchés pour 260 familles, parmi lesquelles des personnes âgées, et d’un plan de paiement des loyers pour les plus vulnérables. La religieuse ajoute : « À tous nos bienfaiteurs de l’AED, nous disons très sincèrement : Merci pour votre formidable générosité. Vous nous aidez depuis tant d’années et ne cessez de le faire. Que Dieu continue de vous bénir et de vous garder, vous et vos familles, en sécurité et en bonne santé.»

Partout dans le monde, les membres de l’Église catholique sont actifs afin de réconforter les personnes touchées par la pandémie provoquée par la COVID-19. Aide à l’Église en Détresse continue à soutenir l’Église. Merci de continuer, comme vous le pouvez, à les soutenir : https://secure.acn-canada.org/fr/donner/dons/

https://secure.acn-canada.org/fr/appuyer-aed/

Recent Posts