fbpx
X
Faire un don

Succès de l’AED – Cameroun

Éduquer les jeunes à la paix dans le diocèse de Mamfe.

Pendant longtemps, le Cameroun, pays d’Afrique centrale qui compte près de 26 millions d’habitants, a été considéré comme relativement stable, contrairement à ses voisins qui sont en crise. Pourtant en 2016, il y a eu des marches de protestation parce que la partie anglophone du Cameroun se sentait opprimée par la partie francophone, et exigeait son indépendance. Ces manifestations ont dégénéré en un conflit armé qui continue aujourd’hui entre les séparatistes des provinces anglophones et le gouvernement central francophone. Des centaines de milliers de personnes se sont trouvées sans abri et des milliers ont perdu la vie à cause du conflit.

Les enfants et adolescents souffrent particulièrement de la violence omniprésente. Beaucoup sont traumatisés. Par ailleurs, les jeunes ont peu de perspectives en vue d’un avenir meilleur ou en ce qui concerne un sens à leur vie. La plupart des écoles sont fermées depuis plusieurs années et les enfants sont laissés à eux-mêmes. Certains adolescents ont rejoint des groupes armés et il y a eu une augmentation de la consommation de drogues et de la promiscuité sexuelle. À plus long terme, l’absence de formation scolaire conduira à ce que davantage de personnes vivent dans la pauvreté qu’auparavant.

Un programme axé sur le Christ, Prince de la Paix

Dans le cadre de sa pastorale jeunesse, le diocèse de Mamfe a lancé un programme d’éducation à la paix d’une durée d’un an, rendu possible grâce aux dons de nos bienfaiteurs à hauteur de 30 000 $. Son objectif était de promouvoir une culture de non-violence et de paix. En effet, la violence se répand à tous les niveaux de la société, jusqu’au cœur des familles.

« Nous ne devons pas oublier que dans un environnement marqué par la violence et les conflits, une évangélisation efficace n’est pas possible », explique le Père Roland Arrey, curé et responsable de la pastorale de la jeunesse. « Des désaccords sont certes inévitables, mais la violence ne l’est pas. Pour éviter une spirale incessante de violence, il faut essayer de promouvoir la paix et la tolérance, et ne pas attiser la haine et la méfiance. »

Pendant un an, des jeunes des 27 paroisses du diocèse se sont réunis une fin de semaine par mois pour suivre un programme de formation qui comprenait également des messes et des temps de prière. Ces cours étaient complétés par des émissions de radio pouvant également être entendues dans les villages les plus éloignés.

« Notre programme met l’accent sur le Christ, Prince de la Paix, qui veut apporter la paix dans notre monde tourmenté », dit le Père Arrey. « Nous sommes enthousiastes et très motivés par ce projet qui profitera particulièrement à la jeunesse, mais aussi à l’ensemble de nos paroisses. Nous sommes reconnaissants à l’AED-ACN et à tous les bienfaiteurs ! ».

Cliquez pour donner ! Puis, cliquez sélectionnez Le Projet de la semaine pour soutenir un projet semblable.

Articles récents