X
Faire un don

Rappel : Mercredi Rouge, 18 novembre 2020

La persécution des chrétiens augmente La violence antireligieuse aussi.

Montréal, jeudi 5 novembre 2020 – Mercredi 18 novembre prochain, l’Aide à l’Église en Détresse Canada (AED) soulignera pour une troisième année consécutive le Mercredi Rouge, et ce, malgré la pandémie de la COVID-19. Grâce à l’utilisation de la technologie, l’archevêque d’Abuja au Nigeria Mgr Ignatius Kaigama, Sœur Micheline Lattouf du Liban, les archevêques de Montréal, Toronto et Vancouver et plusieurs autres personnes, seront réunies pour deux diffusions à 19 h et à 21 h, heure normale de l’Est, pour écouter, réfléchir et prier. (Voir plus bas comment s’inscrire sur Eventbrite).

Mercredi Rouge au Canada – 2019

« Fort de notre expérience virtuelle avec la campagne de prière Un million d’enfants, nous désirons maintenant réunir des gens qui témoigneront des grandes difficultés qu’ils vivent, ainsi que ceux et celles qui sont solidaires avec
eux », indique Marie-Claude Lalonde, directrice nationale de l’AED Canada. « Même en temps de pandémie, nous avons besoin de rappeler avec force que la violence antireligieuse, et en particulier la persécution contre les chrétiens, est toujours aussi présente que l’an dernier. Pire, elle semble augmenter sensiblement cette année. L’exemple récent du Chili (photo ci-contre), où deux églises ont été brûlées en marge de manifestations demandant des changements socioéconomiques, inquiète au plus haut point, dans un pays pourtant réputé comme pacifique. »

Rio de Janeiro, Brésil

Puis, la crise vécue par les Nigérians ne montre aucun signe d’essoufflement. Au Nigeria, les chrétiens continuent d’être les victimes des bergers peuls et des groupes terroristes comme Boko Haram. Mgr Ignatitus Kaigama, archevêque de la capitale Abuja – qui est déjà venu au Canada en juin 2018 à l’invitation de l’AED –, rappellera dans une vidéo les problèmes vécus sur le terrain et le manque d’action de son propre gouvernement. « Peu de choses ont changé depuis qu’il est venu. En fait, la situation s’est même détériorée », indique Mme Lalonde.

Sœur Micheline Lattouf de la communauté des religieuses de Notre-Dame de Charité du Bon Pasteur témoignera de la situation au Liban. L’explosion du 4 août dernier dans le port de Beyrouth a carrément rendu la situation catastrophique pour la population, déjà appauvrie par des années de corruption. D’autres invités s’ajouteront à la liste des témoins, dont un du Pakistan qui demeure à confirmer. (Ajout, 11 novembre 2020) Le père James Channan, op, a confirmé sa présence. Il est directeur du Centre pour la paix de Lahore au Pakistan. Puis, l’histoire d’Asia Bibi sera racontée durant l’événement, cette femme pakistanaise qui est devenue un véritable symbole de la lutte pour la liberté religieuse.

Philippines, 2018

« Enfin, nous aurons aussi le bonheur d’accueillir trois archevêques canadiens lors de cette rencontre virtuelle », indique Mme Lalonde. « Mgrs Christian Lépine de Montréal et John Michael Miller de Vancouver, ainsi que le cardinal Thomas Collins de Toronto, ont accepté notre invitation. »

Du côté de l’illumination d’édifices en rouge, de grandes parties des cathédrales de Montréal et de Toronto seront illuminées, alors que l’ambassade de Hongrie à Ottawa a également confirmé sa participation pour une troisième année consécutive.


Pays-Bas 2019

Des témoins, acteurs de paix dans leur milieu

« Les invités de cette année sont liés par des points communs, mais l’un d’eux retient davantage mon attention : ils croient tous au dialogue interreligieux », explique Marie-Claude Lalonde. « En effet, en réfléchissant sur leur vie et leurs actions, je me suis rendue compte qu’ils portent ce trait commun, en droite ligne avec l’une des grandes orientations de la plus récente encyclique du pape François, Fratelli tutti, Tous frères. J’en suis très heureuse, car en cette période de violence contre les chrétiens, la tentation de la vengeance peut se loger dans n’importe quel cœur, y compris celui des chrétiens. Nos témoins sont les signes vivants, à leur échelle, que l’on peut faire autrement. Encore faut-il savoir les écouter. »

Le Mercredi Rouge sera donc l’occasion « d’écouter, de prier et d’espérer en un temps où, malheureusement, la violence semble l’emporter sur la paix », rappelle encore Mme Lalonde.

Les participants devront s’inscrire à l’activité virtuelle, sur Eventbrite à l’adresse suivante : https://www.eventbrite.ca/e/inscription-mercredirouge-128123997325.

Les personnes et organismes intéressés à recevoir plus d’informations sur cet événement, ou bien qui comptent illuminer un édifice en rouge, peuvent contacter MarieClaude Lalonde à l’AED Canada, soit à l’adresse courriel mcl@acn-canada.org ou bien en téléphonant au 1-800-588-6333, poste 223.

Recent Posts