X
Faire un don

Les succès de l’AED… au Brésil !

Deux bateaux pour la pastorale dans la région amazonienne

 

La prélature de Tefé est située dans la région amazonienne du nord du Brésil. Elle est d’une superficie de 265 000 km2, et donc, presque aussi grande que l’Italie. Certaines parties de ce territoire aux distances immenses ne peuvent être atteintes que par voie navigable. Cela représente un grand défi pour l’Église catholique, parce que les 14 paroisses avec leurs 520 petites chapelles sont dispersées dans la région le long des rives des fleuves. Les prêtres et les missionnaires laïcs devaient faire de deux à trois jours pour se rendre d’une paroisse à une autre.

 

Les bateaux utilisés jusqu’à présent pour la pastorale étaient en bois et avaient déjà près de vingt ans. Leur entretien devenait de plus en plus cher parce qu’ils consommaient beaucoup de carburant. En raison du renforcement des lois environnementales, il devenait également de plus en plus difficile et coûteux d’obtenir du bois de charpente pour réparer les bateaux. Par ailleurs les voyages, effectués sur des centaines de kilomètres, étaient longs et pénibles. Il fallait jusqu’à 120 heures pour atteindre la paroisse la plus éloignée. Les fidèles devaient donc souvent attendre très longtemps entre deux visites. Et, moins les fidèles participent à la vie de l’Église et sont soutenus pastoralement, plus les sectes – souvent puissantes financièrement – ont de la facilité à se répandre et à recruter de nouveaux adeptes.

 

Grâce à l’aide de nos bienfaiteurs, deux bateaux en aluminium ont pu être achetés. Cela a réduit de moitié les temps de déplacement d’une paroisse à l’autre, si bien que les missionnaires peuvent désormais visiter  les différentes paroisses plus régulièrement. La consommation de carburant a également beaucoup baissé .

 

 

Chacun des bateaux fait douze mètres de long, trois mètres de large. C’est une véritable « station missionnaire flottante » avec une petite cuisine et une salle de bains. Jusqu’à dix personnes peuvent y dormir et il y a 35 places assises pour les fêtes et les messes. Les deux bateaux portent le logo de la prélature et un nom religieux, si bien qu’ilssont facilement reconnaissables comme bateaux missionnaires. L’un d’eux a même reçu le nom du père Werenfried van Straaten, fondateur de l’AED. Les fidèles se réjouissent que l’Église vienne désormais à eux plus souvent, et ils remercient tous les bienfaiteurs du fond du cœur ! Grâce à votre aide, deux autres bateaux missionnaires sont en construction et seront disponibles prochainement.

 
Si vous souhaitez soutenir ce project ou un projet de formation similaire,
merci de donner en cliquant ici

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents