X
Faire un don

Projet de la semaine — Pakistan

Souffle d’encouragement spirituel pour les jeunes!

Publié le 27 février, 2020

Sur les 207 millions d’habitants de la République islamique du Pakistan, la moitié a moins de 25 ans et un tiers a moins de 14 ans! Dans une société qui est composée à 97 pour cent de musulmans, les jeunes chrétiens font face à beaucoup plus de défis que leurs pairs. En effet, tous les membres de minorités religieuses sont mis au bas de l’échelle par la société pakistanaise. La plupart des chrétiens ne peuvent donc trouver du travail que comme balayeurs de rue, travailleurs journaliers ou bien comme employés domestiques. 

 

Avoir un nom chrétien peut aussi être suffisant pour être refusé aux études supérieures. Les non-musulmans ne sont tout simplement pas considérés comme des citoyens pakistanais à part entière. Même dans les manuels scolaires, ils sont dépeints négativement, et ce qu’ils apportent au pays reste caché.

 

L’islam est favorisé dans presque toutes les disciplines enseignées, par exemple dans les sujets de rédactions. Les élèves chrétiens sont insultés, poussés à se convertir à l’islam, et marginalisés. Dans le cas des filles, à cause de leur genre-sexe et de leur religion, elles sont doublement discriminées. Les jeunes chrétiennes risquent d’être enlevées et forcées à se marier, ce qui est pratiquement la même chose que d’être convertie de force à l’Islam.

 

2020, Année de la jeunesse!

L’Église catholique du Pakistan accorde donc une importance primordiale afin que les jeunes chrétiens apprennent à être fiers de leur foi et qu’ils sachent étayer des réponses aux préjugés et à l’ignorance. Beaucoup d’enfants catholiques fréquentent l’une des nombreuses écoles du dimanche, mais les jeunes ont également besoin d’être soutenus spirituellement et affermis sur leur chemin de foi. C’est pourquoi l’Église a ouvert au Pakistan « l’Année de la Jeunesse » en novembre 2019, qui est célébrée grâce à de nombreuses initiatives.

 

La Commission jeunesse du diocèse de Faisalabad demande de l’aide pour ses programmes de pastorale jeunesse, dont le but est d’affermir la foi des jeunes femmes et jeunes hommes, mais aussi de faire en sortent qu’ils trouvent une place légitime dans la société pakistanaise. Aide à l’Église en Détresse (AED) soutient ces projets à hauteur de 10 725 $.

 

Recent Posts