fbpx
 
04 Oct 2018, by Amanda in AED, AFRIQUE, Cameroun, Construction, PROJETS AED

CAMEROUN : CONVERSION EN PRISON

L’AED rénove la chapelle de la prison de Bafoussam

Soeur Orencya de la communauté des religieuses Pallottine, travaille pour l’Église du Cameroun. Depuis 2009, elle est missionnaire dans le milieu carcéral. Deux fois par semaine, elle visite les détenus de la prison centrale de Bafoussam. Cette prison est composée d’un quartier de femmes, un quartier d’hommes adultes et un quartier d’adolescents. Ils sont environ 1000 détenus.

Depuis 20 ans, il y a une communauté chrétienne au sein de la prison. Celle-ci est animée par un aumônier, des bénévoles de l’Association « Justice et Paix », des novices des Pères Xavériens, Soeur Orencya et des détenus catéchistes. En plus d’une écoute attentive des détenus et d’une aide matérielle (médicaments, vêtements, nourriture), ils organisent des temps de prière, de catéchèse, la messe.. Cette communauté  est sous le patronage de Marcel Callo.

Soeur Orencja aide les prisonniers à Bafoussam en leur procurant des médicaments et elle les encourage au travail manuel.

En 2017, ide à l’Église en Détresse a financé la réfection de la chapelle . Plusieurs détenus ont écrit des lettres de remerciements. En voici quelques extraits :

« Vous avez transformé notre chapelle en paradis »

« Beaucoup de fidèles se sont convertis et plusieurs d’entre eux qui ne venaient pas à l’église sont maintenant les premiers à arriver dans la chapelle le jour du Seigneur. Vous avez, par vos gestes, attiré les âmes qui ont pris la ferme résolution de changer et de se faire baptiser »

« Comme Dieu n’abandonne jamais ses enfants quand ils crient au secours, il a envoyé un ange au milieu de nous : la sœur Orencya, pour écouter nos pleurs et vous les transmettre. Merci pour tout ce que vous faites pour nous, détenus. Beaucoup de prisonniers se sont convertis en raison de l’amélioration de notre vie dans le milieu carcéral. Beaucoup assistent aux cours de catéchèse et font partie des groupes de prière au sein de notre communauté Marcel Callo. En recevant tant de soutien de votre part, nous avons compris que nous ne sommes pas abandonnés malgré nos fautes et que le Seigneur est toujours avec nous. Grâce à Dieu et grâce à vous, je m’estime heureux de vivre ma détention dans la paix, la joie et l’amour du Christ ».

« Dieu a permis que j’entre dans cette prison pour le connaitre. À l’extérieur, je vivais dans la débauche. Dans cette prison, je suis sur un chemin de conversion et de changement radical de ma façon de penser. Tout cela grâce à Dieu et à travers vous par la manifestation de Sa bonté dans ma vie »

Dans sa lettre de remerciement, l’aumônier explique le choix du saint patron : Marcel Callo.

« Marcel Callo fut déporté par la gestapo allemande dans les camps de concentration en Allemagne. Son motif : ses détracteurs disaient qu’il était chrétien. Il y trouvera la mort à l’âge de 23 ans.  Pendant sa détention, il a consacré son temps à servir ses frères. Aujourd’hui, à la suite du Christ, à travers les prières quotidiennes, les célébrations eucharistiques par les prêtres du Sacré Cœur et la catéchèse,  la communauté Marcel Callo poursuit l’œuvre d’évangélisation au sein de la prison. Cet environnement fait la joie de tous. »

L’AED a promis de continuer à soutenir la pastorale dans le milieu pénitentiaire au Cameroun et vient d’approuver un projet de $13,590 pour la pastorale des détenus dans les principales prisons de Kumbo et Nkambe dans la zone anglophone du pays.