fbpx
X
Faire un don

Kenya

une nouvelle église dans une paroisse de mission

 

 

La paroisse de mission Saint-Charles-Lwanga se situe dans le vicariat apostolique d’Isiolo, dans une région à majorité musulmane. Les catholiques n’y représentent qu’une petite minorité de cinq pour cents. La paroisse a été fondée en 2005 – l’année au cours de laquelle l’ancien vicaire apostolique, Mgr Luigi Locati, a été assassiné au cours d’émeutes. Dans la région, il y a sans cesse des tensions entre agriculteurs et éleveurs de bétail, et malheureusement, il y règne aussi une certaine haine et un rejet des chrétiens au sein de la population musulmane.

 

Cependant, la paroisse Saint-Charles-Lwanga est très vivante. Chaque dimanche, plus de 700 fidèles, essentiellement des enfants et des adolescents, vont à la messe. Le nombre de catéchumènes augmente chaque année. Les prêtres de la paroisse ont beaucoup d’idées pour enraciner profondément la foi dans les cœurs. Par exemple tous les dimanches soir, il y a un concours de narration d’histoires bibliques. De vendredi à dimanche, il y a chaque jour la catéchèse. Par ailleurs, des ateliers sont également organisés pour aborder les questions culturelles, les coutumes et les traditions qui peuvent être préjudiciables à la personne humaine et en contradiction avec l’Évangile du Christ.

Mgr Anthony Ireri Mukobi bénit la nouvelle église,
Mgr Anthony Ireri Mukobi bénit la nouvelle église,

 

Pendant la semaine, les prêtres rendent aussi visite aux familles, là où elles résident avec leurs troupeaux. Il est important que les catholiques connaissent bien leur foi et qu’elle soit forte, parce qu’en tant que minorité, ils subissent de grandes oppositions. Certains musulmans tentent même de détourner les chrétiens de leur foi par des incitations matérielles. Ils promettent par exemple d’offrir un chameau à celui qui renoncera à sa foi chrétienne.

 

La paroisse possède quatre lieux extérieurs où la messe peut être célébrée. Dans l’un d’eux, Saint-Peter-Chechelesi, le nombre de fidèles augmente avec un tel dynamisme qu’une nouvelle paroisse doit y être établie. De nombreux anciens nomades s’installent dans le village, car il dispose d’un puits. Le grand rêve des fidèles était de pouvoir également construire leur propre église. Ils ont organisé des « Harambee » – c’est-à-dire des événements de charité – pour récolter des fonds pour les travaux, mais ils n’ont pas récolté beaucoup d’argent. En effet, 90 pour cent des habitants de cette région frappée par la sécheresse sont très pauvres et doivent se contenter de moins d’un dollar par jour pour vivre.

 

 

Par contre, leur rêve est tout de même devenu réalité grâce au soutien des bienfaiteurs d’Aide à l’Église en Détresse. L’église a été consacrée dans le cadre d’une grande fête à laquelle l’évêque s’est également rendu, et tout le monde s’est réjoui. Les bienfaiteurs avaient d’abord donné 43 800 CAD, mais comme cela ne suffisait pas encore pour achever les travaux, ils ont offert une aide supplémentaire de 29 200 CAD. Les fidèles de Saint-Peter-Chechelesi sont heureux d’avoir désormais un lieu digne où ils peuvent adorer Dieu.

Merci d’être là pour l’Église!

Les paroissiens fêtent l'inauguration de cette nouvelle église.
Les paroissiens fêtent l’inauguration de cette nouvelle église.

 

 

Articles récents