fbpx
X
Faire un don

Projet de la semaine – Malawi – Procurer une voiture pour la pastorale des prisons dans le diocèse de Zomba

Dans le diocèse de Zomba situé au sud du Malawi, le père Ephraïm Chikwiri s’occupe de cinq prisons. Il y célèbre la messe, organise des retraites mensuelles, dirige des groupes d’étude de la Bible dans lesquels les prisonniers réfléchissent ensemble aux Saintes Écritures.

Il fait également la catéchèse et accompagne les prisonniers qui sont dans des situations psychologiques et sociales difficiles. « L’Église doit apporter la guérison et restaurer les âmes dans une société brisée”, dit-il. Le prêtre peut aussi très souvent remédier aux besoins matériels. 

« J’étais en prison et vous êtes venus à moi »

La situation dans les prisons africaines est horrible. En règle générale, les détenus ne disposent même pas du minimum vital. Par ailleurs, les gardiens reçoivent également conseil et assistance et sont accompagnés pastoralement. C’est très important, car il y a un risque que le personnel pénitentiaire ne soit pas mentalement à la hauteur de sa tâche et sombre dans la cruauté, l’arbitraire ou la corruption.  

«J’étais en prison, et vous êtes venus à moi »(Matthieu 25, 36). L’Église a pris cette parole du Christ à cœur et, à maints endroits, elle se soucie particulièrement des prisonniers. L’expérience montre que la pastorale des prisons produit souvent de bons fruits. D’anciens délinquants retrouvent ainsi le bon chemin. Ils avouent leur faute et décident de vivre une vie « décente », de fonder une famille et d’exercer une profession honorable après leur libération. La Bonne Nouvelle que Dieu leur pardonne quand ils se repentent de leurs mauvaises actions leur donne une nouvelle vie. Il est fréquent que ce soit la première fois que ces gens apprennent qu’ils sont aimés de Dieu et que quelqu’un prend soin d’eux. En effet, leurs histoires de vie ayant souvent été tragiques et confuses, ils n’avaient pas pu se libérer par eux-mêmes de leurs liens. Mais avec la grâce de Dieu et un accompagnement pastoral, il est souvent possible de briser le cercle vicieux.  

Le père Chikwiri a maintenant besoin de toute urgence d’un véhicule pour sa mission, car les prisons sont souvent situées dans des zones difficiles d’accès, et les distances peuvent atteindre 50 kilomètres. Or, son vieux cyclomoteur a plus de dix ans et ne fonctionne plus. D’ailleurs, il n’était pas du tout adapté à ses déplacements. Les trajets en transports en commun — quand il y en a — sont pénibles et prennent beaucoup de temps. Une énergie et un temps précieux sont gaspillés, ce qui manque au prêtre pour ses véritables missions. Nous avons donc promis 40 500 dollars pour une voiture.
Cliquez pour donner !
Puis, cliquez sélectionnez Le Projet de la semaine pour soutenir un projet semblable.

Articles récents