fbpx
X
Faire un don

Projet de la semaine AED – Brésil

De nouveaux livres au séminaire de Diamantina

 

Diamantina, ville située dans l’État fédéral du Minas Gerais, porte bien son nom  : des diamants y ont été trouvés, au XVIIe siècle, pour la première fois en dehors d’Asie. Comme d’habitude, cela n’a rendu riches que quelques rares chanceux…

 

Aujourd’hui, il y a toujours quelques hommes qui essaient de gagner leur vie, pour leur famille, grâce à la prospection de diamants. Bien qu’ils ne soient plus des esclaves comme leurs ancêtres, le travail est dur et ne rapporte pas beaucoup. D’autres font des profits, même si de toute façon les diamants sont maintenant devenus rares dans la région. Afin de tirer du sol quelques-unes de ces pierres tant convoitées, les hommes vivent pendant des mois dans des camps situés dans les montagnes, tandis que leurs femmes et leurs enfants, souvent nombreux, restent dans le dénuement. Cela désunit les familles, et beaucoup d’enfants sont laissés à eux-mêmes.

 

Pour les autres, il y a peu de possibilités d’emploi. Peu de gens essaient de créer du tourisme ; d’autres se lancent dans la production artisanale, mais leurs produits se vendent mal. Le sol, qui est très rocheux, convient peu à l’agriculture. Enfin, jusqu’à présent aucune industrie ne s’est véritablement implantée.

 

La ville de Diamantina est également le siège de l’archidiocèse du même nom. L’archevêque sait que de bons prêtres sont nécessaires pour aider les citoyens à vivre une vie digne. Comme le dit Jésus Christ dans l’Évangile : « L’homme ne vit pas que de pain ». Cependant, dans l’archidiocèse – une superficie de 47 000 kilomètres carrés, soit près de la moitié de celle du Portugal! –, il n’y a qu’environ 60 prêtres pour 500 000 habitants. Par contre, les vocations actuelles sont porteuses d’espérance pour l’avenir : plus de 40 jeunes hommes se préparent actuellement au sacerdoce.

Au Séminaire du Sacré-Coeur de Jésus, à Diamantina au Brésil, les livres vont servir à nourrir l'instruction des jeunes séminaristes. Grâce à vous!
Au Séminaire du Sacré-Coeur de Jésus, à Diamantina au Brésil, les livres vont servir à nourrir l’instruction des jeunes séminaristes. Grâce à vous!

 

Le séminaire du diocèse est aussi pauvre que les gens de la région. Les séminaristes n’ont pas les moyens de payer pour leur formation. Ils se rendent utiles au séminaire en nettoyant, en servant à table et en assumant d’autres tâches ménagères. Ils le font volontiers et avec joie, mais il ne s’agit là que d’une petite contribution au fonctionnement du séminaire.

 

Actuellement, le séminaire a surtout besoin d’aide pour mettre à jour sa bibliothèque. Grâce à un montant de 4 553 dollars canadiens,
Aide à l’Église en Détresse soutient à l’acquisition des livres nécessaires. Car, une bibliothèque bien garnie est l’un des fondements de la bonne formation des futurs prêtres.

 

 

 

 

 

 


 

Articles récents