fbpx
X
Faire un don

Projet de la semaine – Liban

Aide à la pastorale familiale et au soutien social dans les villages les plus pauvres

Le Liban traverse depuis trois ans la pire crise de son histoire. L’économie s’est effondrée, l’inflation atteint des sommets vertigineux et l’approvisionnement public en électricité fonctionne – au mieux ! – une heure ou deux par jour. Beaucoup de gens songent à quitter le pays. Selon les Nations unies, les trois quarts de la population vivent aujourd’hui dans la pauvreté.

La détresse est grande, surtout à la campagne. Les 18 religieuses de la Congrégation des Sœurs Missionnaires du Saint-Sacrement s’occupent des habitants de 24 villages pauvres et reculés. Elles rendent visite aux personnes âgées et aux malades, préparent les enfants à faire leur première communion, aident les familles dans le besoin et donnent des cours à l’École du dimanche. Quatre fois par an, elles organisent également ce que l’on appelle des « camps bibliques » – des événements de plusieurs jours où les enfants et les jeunes ont l’occasion de mieux connaître la foi et les Saintes Écritures.

« En cette période extrêmement difficile, marquée par de grands défis, nous essayons de témoigner dans cette région. Si nous servons fidèlement et efficacement l’Église dans cette partie du monde, cela pourrait inspirer d’autres personnes à vivre pleinement leur vie de foi malgré leurs grandes difficultés. Nous transmettons la foi aux générations à venir », explique mère Maguy Adabashy, la supérieure.

Cependant, l’apostolat des religieuses coûte également de l’argent : elles doivent payer l’essence nécessaire à leurs déplacements dans les villages, garder leur voiture en bon état, mais aussi fournir du matériel pour le catéchisme. Parfois, elles ont également besoin d’un logement quand elles doivent rester plus longtemps dans un village. Mais comme elles-mêmes sont pauvres, elles nous demandent de l’aide. 

« Avec votre aide, nous pouvons faire beaucoup plus pour servir les personnes qui souffrent et les pauvres du Liban », ajoute Mère Maguy. Nous lui avons promis, à elle et à ses sœurs, 45 000 dollars. Qui veut bien les aider ?

Articles récents