fbpx

Projet de la semaine de l’AED :  Démocratique du Congo

Deux ans de soutien pour la formation de 10 catéchistes


En République Démocratique du Congo, comme dans presque tous les pays africains d’ailleurs, les catéchistes ont un rôle important à jouer dans l’annonce de la foi. Dans le diocèse de Lolo situé dans le nord du pays, la vie ecclésiale s’arrêterait complètement si les catéchistes ne vivaient pas dans les villages et ne se rassemblaient pas avec tous les autres croyants afin de prier et faire la catéchèse.

 

Dans ce diocèse, les paroisses s’étendent sur de vastes zones et comptent de nombreux villages, dont certains sont difficiles d’accès. Les rares prêtres qui se trouvent dans cette région doivent parfois marcher pendant des heures, sans compter les éléments de la nature – ruisseaux d’un demi-mètre de profondeur à traverser! –, afin d’aller à la rencontre des paroissiens. Ils ne peuvent donc pas se rendre dans les villages aussi souvent que nécessaire. C’est dire toute l’importance des catéchistes!

 

Formés pendant deux ans

Dans le diocèse de Lolo se trouve un centre catéchétique afin que les catéchistes puissent être bien formés pour ce service si précieux à la vie diocésaine. Ils peuvent également y recevoir une formation complémentaire. La formation des catéchistes dure deux ans. Comme en général ceux-ci ont une famille, épouse et enfants viennent avec eux. Un hébergement est alors fourni aux familles.

Pendant la formation des pères, les enfants vont à l’école et c’est le diocèse qui paie pour les frais de scolarité, le matériel didactique et les uniformes scolaires. Les épouses des futurs catéchistes suivent également différents cours, tels que des cours de couture, d’économie domestique, de lecture et d’écriture, ainsi que de Bible et de morale. Quant à eux, les futurs catéchistes reçoivent une formation théorique ainsi qu’une formation pratique en matière de pastorale et de proclamation de la foi.

L’évêque du diocèse, Mgr Jean Bertin Nadonye Ndongo, a particulièrement à cœur la formation des catéchistes. Il affirme d’ailleurs que l’amélioration de leur formation a donné au diocèse un « nouvel élan » et constitue une « source d’inspiration ». Cependant, le besoin de catéchistes bien formés demeure élevé. Il nous demande donc de l’aide pour offrir une formation à dix catéchistes et leurs familles. Nous avons promis 19 500 $.

Comments

comments