fbpx
X
Faire un don
Scène touchante d’un enfant qui s’enroule dans la robe de Marie, comme s’il lui demandait de le protéger, au Centre jeunesse des Salésiens Mekanisa, à Addis Abeba, capitale de l’Éthiopie.

Éthiopie

Impression d’un livre sur la dévotion à Marie

L’Éthiopie est un pays de vieille chrétienté. « Voici de l’eau. Qu’est-ce qui empêche que je sois baptisé ? », dit l’éthiopien à Philippe dans les Actes des Apôtres (8, 37). C’est par cette décision spontanée que commence dans ce pays l’histoire du christianisme, quelques années après la mort et la résurrection de Jésus. L’Éthiopie a été le premier pays d’Afrique noire où le christianisme a été transmis.

 

Près de 45 pour cent des Éthiopiens font partie de l’Église éthiopienne orthodoxe Tewahedo. L’Église catholique n’a été introduite dans la région qu’au XIXe siècle. Les catholiques forment une petite minorité, qui est cependant très vivante.

 

La Mère de Dieu est très vénérée en Éthiopie, autant par les chrétiens orthodoxes et catholiques. L’année liturgique éthiopienne compte 33 fêtes mariales ! L’Alliance de la Miséricorde ou Alliance de Marie Notre-Dame est une fête traditionnelle particulièrement importante. Elle concerne une très belle histoire d’alliance qui aurait été conclue entre Marie et Jésus. Marie y demande à son fils que soit épargnée de l’enfer toute personne ayant, dans sa vie, effectué au moins une bonne action en son nom, par exemple une personne qui aurait donné une gorgée d’eau à un assoiffé en son nom. Le motif de l’Alliance de la Miséricorde est également très populaire sur les icônes éthiopiennes. Marie et Jésus y sont assis l’un à côté de l’autre et se tiennent par la main.

 

Les images de la Vierge Marie sont également très répandues, en particulier l’icône de la Mère de Dieu avec l’Enfant Jésus, mais aussi des scènes de sa vie, telles que l’Annonciation, la Visitation, sa Nativité et la fuite en Égypte. Cependant, de nombreuses peintures et statues occidentales de Marie se sont également répandues parmi les chrétiens catholiques d’Éthiopie. Elles aussi sont très vénérées, et l’intérêt pour les sanctuaires mariaux internationaux tels que Lourdes, Fatima et beaucoup d’autres est grand.

 

Mieux connaître la dévotion mariale

 

Un capucin éthiopien, le père Antonios Alberto a rédigé plusieurs livres sur divers sujets théologiques. Il vient d’écrire un livre sur la vénération de la Vierge Marie dans lequel est exposée la très grande importance de la Mère de Dieu pour l’Église. Dans cet ouvrage, il explique l’histoire de la dévotion mariale, il commente les dogmes mariaux de l’Église catholique et traite en détail de l’histoire des principaux sanctuaires dédiés à Marie dans le monde. Le livre fait 200 pages et est rédigé en deux langues, l’amharique, langue la plus parlée en Éthiopie, et en anglais. L’Église d’Éthiopie manquait jusqu’à présent d’un livre de ce genre. Il servira donc à approfondir et à renforcer la vénération pour la mère de Dieu auprès des prêtres, religieux, catéchistes et des fidèles, et à accroître leurs connaissances. Il peut aussi fournir une contribution à l’œcuménisme, car ce livre sera également précieux et intéressant pour les chrétiens orthodoxes qui pratiquent également cette vénération.

Aide à l’Église en Détresse soutient l’impression du livre à hauteur de 9 490 $.

 

 


 

Articles récents