fbpx
X
Faire un don

Cuba

Des pièces détachées pour les vieilles voitures

 

Les voitures vétustes que l’on voit partout dans les rues de Cuba sont photographiées par les touristes et sont considérées comme une attraction. Cependant, au-delà du caractère devenu presque folklorique, la situation est difficile pour les habitants du pays.

 

L’embargo qui a suivi la révolution de 1959 a fait cesser l’importation de véhicules des États-Unis. Ainsi, jusqu’en 2011, il n’était possible d’acheter dans le pays que des véhicules ayant été construits avant 1959. Depuis 2011, le commerce privé de voitures d’occasion est à nouveau possible, et l’achat de véhicules neufs a été progressivement autorisé en 2013. Cependant, les prix d’une voiture neuve sont astronomiques : une simple voiture de taille moyenne coûte plus de 290.000 dollars!

Cuba, Septembre 2010 : on se transporte comme on peut!
Cuba, Septembre 2010 : on se transporte comme on peut!

 

Le Père Radoslav Kottra, originaire de Slovaquie, et le Père Hans Weibel, qui vient de la Suisse, font partie de la Société du Verbe Divin. Ils exercent leur activité à Mayari, dans le diocèse de Holguín, et s’occupent de nombreuses paroisses. Mais, leurs voitures sont déjà très anciennes et les véhicules des autres prêtres du diocèse ne sont pas dans un meilleur état. Il leur faut de nouveaux moteurs et de nouveaux pneus ainsi que de nouvelles batteries. Mais les prêtres ne peuvent même pas rêver de nouvelles voitures.

 

Il y a cependant une bonne nouvelle pour eux. En effet, suite à la visite du Pape dans leur diocèse, les autorités ont accordé à l’Église des permis spéciaux pour importer certaines marchandises. Donc, il est maintenant possible d’acheter certaines des pièces détachées qui sont essentielles.

 

Aide à l’Église en Détresse (AED)
a offert 17 400 $ canadiens
pour que les vieilles voitures des prêtres du diocèse de Holguín
puissent tenir le coup plus longtemps!

 

 

Articles récents