fbpx
X
Faire un don

Pour l’amour de la vie

Soutenir les jeunes filles et les femmes au Burkina Faso

 

Son petit ami lui avait claqué la porte au nez quand Antoinette lui avait dit qu’elle était enceinte. Tout d’un coup, elle n’était plus l’amour de sa vie. Même son oncle, chez qui elle vivait, la jeta sans ménagement hors de la maison quand il eut connaissance de son état.

 

La jeune fille de 16 ans était désormais toute seule. Heureusement, son histoire évolua vers du mieux : une voisine lui parla du Centre pour jeunes filles enceintes et jeunes mères, tenu par l’Église catholique à Dédougou. La jeune fille s’y réfugia, et put y garder son bébé, entourée de soins aimants.

 

Centre d'accueil en faveur des filles-mères, Dédougou
Soutenir les jeunes filles, les femmes enceintes et leurs enfants, souvent rejetés : tel est l’objectif de ce centre à Dédougou. Pour que la vie fleurisse dans de meilleures conditions.

Le cas d’Antoinette est celui de nombreuses autres jeunes filles. Au Burkina Faso, les femmes sont tout en bas de l’échelle sociale. Seuls 14 pour cent d’entre elles savent lire et écrire. Le nombre de jeunes filles qui élevent seules un ou plusieurs enfants est en hausse. Le père de l’enfant ne remplit généralement pas ses responsabilités. Les filles viennent de familles pauvres et défavorisées; il est fréquent que personne ne s’occupe d’elles, et beaucoup sont orphelines. Si elles tombent enceintes, elles sont chassées, ou on les oblige à avorter. Certaines de ces jeunes filles mettent leur enfant au monde, mais les abandonnent au coin de la rue. Certaines jeunes femmes doivent dormir dans la rue parce qu’elles ne savent pas où aller. D’autres fuient un mariage arrangé, et d’autres encore tombent dans la prostitution, car elles ne savent pas comment subvenir à leurs besoins et à ceux de leur enfant.

 

Commence alors un cercle vicieux, car beaucoup sont alors contaminées par le virus du Sida, ce qui augmente leur misère. Ces jeunes femmes retombent souvent rapidement enceintes, ce qui rend leur vie encore plus difficile. Et malheureusement, il y a aussi des jeunes femmes qui sont si désespérées qu’elles mettent fin à leur jour.

 

Au Centre pour jeunes mères de Dédougou, les jeunes filles qui sont dans une situation si désespérée trouvent refuge. Elles sont prises en charge concrètement et reçoivent des conseils et du soutien. Par exemple, elles peuvent finir leur scolarité, voire même aller à l’école pour la première fois de leur vie! Elles peuvent aussi recevoir une formation professionnelle

 

 

 

Pour beaucoup, c’est la première fois de leur vie que quelqu’un s’occupe d’elles. Ainsi, elles peuvent mettre leur enfant au monde en se sentant en sécurité, et espérer un avenir meilleur. Le Centre est régulièrement soutenu par Aide à l’Église en Détresse.
Cette année encore, nous soutenons à hauteur de 21 900 CAD.

Merci de votre générosité qui rend la dignité !


 

 

Articles récents