fbpx
X
Faire un don

Pakistan

Soutenir la pastorale pour les familles

 

Le diocèse d’Hyderabad est situé dans le sud du Pakistan. Il couvre une vaste superficie de plus de 137 000 kilomètres carrés, où vivent 50 000 catholiques.

C’est un groupe extrêmement minoritaire, puisque le reste de la population est composée de 28 millions de musulmans. La plupart des fidèles catholiques de cette région font partie des minorités ethniques qui étaient autrefois hindoues.

 

Ces groupes sont au bas de l’échelle sociale. Ils sont corvéables dans les champs des grands propriétaires fonciers ou dans les usines de briques, et sont à la merci de leurs maîtres : pour le meilleur et pour le pire. Ils balayent les rues dans les villes ou nettoient les toilettes. Ils ne sont pas payés de manière régulière, et le montant de la paie fluctue constamment. Pour survivre, les familles doivent s’endetter. Si un membre de la famille tombe malade, perds son travail, ou bien si l’employeur ne paie pas le salaire qui est dû, les familles doivent emprunter de l’argent à un taux d’intérêt astronomique. Elles s’enfoncent alors dans le cercle vicieux de la pauvreté et de la dépendance. Il est fréquent que l’asservissement créé par la dette perdure pendant des générations. C’est un fardeau énorme qui détruit beaucoup de gens.

 

Malgré tout, vivre la foi chrétienne

Mgr Samson Shukardin écrit : « Pour ces familles, réussir à mettre chaque jour de la nourriture sur la table est un combat quotidien. La spirale de la pauvreté, du chômage et de l’endettement entraîne un grand nombre de personnes dans la toxicomanie et d’autres dépendances, une situation qui retombe sur les foyers sous forme d’affrontements, de conflits, d’insultes et, dans certains cas, de violences conjugales. » Mgr Shukardin estime donc qu’il est très important que les familles catholiques soient aidées à rester unies, malgré leurs conditions de vie difficiles, et qu’on les aide à vivre leur foi chrétienne de telle sorte que la paix, l’harmonie et l’amour règnent. Il a donc lancé un programme de renforcement et de soutien des couples et des familles.

 

Sous la direction d’une religieuse qui se consacre depuis 25 ans à l’apostolat familial, et soutenu par des couples expérimentés, les 17 paroisses du diocèse proposent des cours et des rencontres qui s’adressent : aux jeunes couples qui se préparent au mariage, aux couples qui fondent une famille, et bien sûr, aux familles. Comment devenir de bons parents ? Comment la famille peut-elle prier ensemble ? Comment puis-je faire face aux problèmes avec mon conjoint ? Comment la femme et le mari peuvent-ils apprendre à se parler et à se respecter mutuellement ? Comment pouvons-nous façonner un mariage chrétien et une vie de famille chrétienne à partir des sacrements ? Toutes ces questions sont à l’ordre du jour.

 

L’évêque nous écrit : « Ils ont tout mon soutien, car le bien de la famille est crucial pour l’avenir du monde et de l’Église. C’est seulement en nourrissant la vie chrétienne des familles et en les soutenant pastoralement que l’Église sera fidèle à sa mission qui est d’être ‘‘la lumière des nations’’. »

 

Aide à l’Église en Détresse va soutenir la réalisation des cours qui seront donnés aux couples et aux familles, et ce, dans les dix-sept paroisses de ce vaste diocèse, grâce à un montant total de 18 488 dollars.

 


 

Articles récents