fbpx
X
Faire un don

Slovaquie

Aide à l’hébergement des religieuses âgées, malades et dépendantes

La Slovaquie – alors Tchécoslovaquie – a fait partie des pays d’Europe orientale dans lesquels l’Église a été persécutée avec une très grande brutalité pendant l’ère communiste. Les fidèles y ont subi des représailles, beaucoup de prêtres y ont été condamnés à des peines de prison ou au travail forcé et les monastères y ont été dissous en 1950. Les membres d’ordres religieux ont alors été déportés dans des « monastères collectifs » au cours d’une opération coup de poing.

L’historien de l’Église Vaclav Vasko écrit à propos de ces « monastères collectifs » qu’ils n’étaient « rien d’autre que des camps de concentration sous surveillance pour moines ». Les religieuses ont été sommées de renoncer à leurs vêtements religieux.

Le 20 février 1969, le journaliste athée Milos Vetvicka a osé exiger dans la revue « Reporter » la réhabilitation des 7 646 religieuses de Tchécoslovaquie. « Elles portent une longue robe et une grande croix sur la poitrine. Elles vivent opprimées et discriminées, mais elles endurent leur sort en souriant parce que le Calvaire faisait partie de leur mission. Elles ont l’espoir d’un autre monde, parce que le nôtre leur a montré que la justice n’existait pas sur terre ».

Des religieuses ont besoin de nous

Après les changements politiques en Europe de l’Est, l’ex-Tchécoslovaquie a été divisée en deux pays : la République tchèque et la Slovaquie. Aujourd’hui, la foi peut de nouveau être vécue librement en public. Les religieux qui ont vécu l’époque de l’oppression sont désormais âgés.

Les religieuses prémontrés de la ville slovaque de Vrbove s’occupent avec amour de leurs sœurs âgées. Cependant, ces religieuses, dont certaines sont complètement dépendantes pour tous leurs besoins, ont récemment dû subir un déménagement parce que la maison dans laquelle elles étaient hébergées était délabrée et ne pouvait plus être utilisée. Les vieilles religieuses ont alors été logées dans un centre d’évangélisation de la congrégation.

Par contre, ce n’est pas une solution durable. En effet, ces salles sont habituellement utilisées pour la pastorale auprès des laïcs et ce travail d’évangélisation est essentiel pour approfondir la foi des fidèles. L’Ordre voudrait donc construire des salles dans lesquelles les religieuses âgées et malades pourront habiter et être pris en charge avec dignité.

Aide à l’Église en Détresse souhaiterait apporter son aide. Sœur Akvitna tient à vous remercier d’avance : « Que le Seigneur vous rende ce que vous faites pour l’Amour de la Sainte Église ».

Nous avons promis 21 750 dollars.

Pour soutenir ce projet, ou tout autre projet semblable, merci de cliquez sur le bouton Donnez.

 

 


 

Articles récents