X
Faire un don

Pakistan – Shagufta et Shafqat obtiennent enfin justice

Au Pakistan, un couple de chrétiens qui se trouve dans le couloir de la mort depuis sept ans a été acquitté le jeudi 3 juin dernier lors d’un jugement historique.

Shagufta Kausar et son mari, Shafqat Masih, originaires de la ville de Gojra, au Pendjab, ont été condamnés à mort en 2014 parce ce qu’ils auraient prétendument envoyé à un imam local des SMS blasphématoires insultants le prophète Mohammad. Mais jeudi dernier, et ce en appel, le juge Syed Ali Rizvi et le juge Tariq Saleem Sheikh de la Haute Cour de Lahore ont acquitté le couple.

Enfin, justice !

Juste après le jugement, l’avocat du couple, Me Khalil Tahir Sandhu, a déclaré à l’Œuvre catholique de bienfaisance Aide à l’Église en Détresse (AED), qui se bat pour les chrétiens persécutés : « Je dois avouer qu’après avoir entendu la sentence des juges, j’ai pleuré. À certains moments, je me suis demandé si la justice finirait un jour par l’emporter dans cette affaire ».Il a déclaré qu’après avoir entendu les arguments de chacune des parties, les juges  ont noté ce qu’il a appelé des « incohérences » dans l’affaire en question.

Me Tahir a déclaré que les juges ont contesté la validité des preuves fournies alors qu’au moment de son arrestatio, le couple était menotté et questionné sur l’appartenance de  la carte SIM du téléphone portable prétendument utilisé pour faire les remarques supposées offensantes.

Il a salué le courage des juges, qui ont rendu leur verdict malgré l’opposition de plus de 30 extrémistes présents dans la salle d’audience et à l’extérieur, et qui espéraient que l’appel du couple allait échouer.

Dans la même cellule qu’Asia Bibi

L’avocat a déclaré : « Les éléments à charge contre Shagufta et Shafqat ont toujours été faibles. [Alors,] Qui est responsable du fait qu’il a fallu huit ans pour que la justice l’emporte ? » Selon lui, les extrémistes vont continuer d’exiger que le couple soit tué. Shagufta et Shafqat  seront donc forcés de rester cachés, à moins qu’ils ne puissent commencer une nouvelle vie dans un pays occidental.

Me Tahir a indiqué à l’AED que le couple n’était pas au tribunal pour entendre le jugement, mais qu’il a a contacté les autorités des deux prisons où Shagufta et Shafqat étaient détenus pour que leur soit transmis  la nouvelle. Me Tahir a déclaré que Shagufta avait été détenue dans la cellule d’1,20 m x 2 mètres de la prison pour femmes de Multan précédemment occupée par Asia Bibi, une autre chrétienne dont la condamnation pour blasphème a été annulée en appel en octobre 2018 et qui doit, elle aussi, se cacher par peur des représailles.

Lire sur la situation de la liberté religieuse au Pakistan dans notre dernier rapport sur la liberté religieuse dans le monde.

Articles récents