fbpx
X
Faire un don

Pakistan – Hommages à un chrétien tué à Peshawar

De nombreux hommages ont été rendus à un chrétien tué dimanche dernier (30 janvier 2022) au Pakistan après avoir consacré sa vie aux chrétiens persécutés et à ceux qui souffrent.

Une photo de William Silraj, un chrétien très engagé dans son Église (à gauche) et du pasteur Patrick Naeem – prise quelque temps avant l’attaque.

Des hommes armés à moto ont abattu William Silraj d’une balle dans la tête et dans la poitrine alors qu’il quittait en voiture le service religieux du dimanche dans une église située à l’extérieur du centre-ville de Peshawar (nord-ouest du pays).

Dans la voiture se trouvait également le révérend Patrick Naeem, pasteur responsable de la paroisse de l’Église (protestante) du Pakistan, qui a été transporté d’urgence à l’hôpital avec des blessures par balle, mais dont l’état a été jugé stable lundi.

Des chaînes d’information ont montré les services d’urgence sortant M. Silraj de la voiture et les gens scandant « Vive Jésus-Christ », alors qu’ils le transportaient à son domicile.

L’église des Martyrs de Tous les saints, à Chamkani, a été créée après le double attentat suicide de septembre 2013 à l’église de tous les saints de la ville, qui a fait plus de 120 morts et plus de 250 blessés.

M. Silraj, enseignant à la retraite et père de deux filles adultes, a perdu son gendre dans l’attentat de l’église de Tous les Saints et a ensuite engagé son ministère pour venir en aide aux survivants et à leurs familles.

Un homme de service et d’écoute

Qamar Rafiq — un chrétien basé au Royaume-Uni, originaire du Pakistan et ami proche de la famille de M. Silraj —, a parlé à de nombreux paroissiens de l’église Shodha et a déclaré que les gens étaient « sous le choc ».

Il a ajouté : « Tous ceux qui soutenaient William Silraj sont très tristes de la perte d’un homme très grand et passionné qui était prêt à tendre la main aux chrétiens qui avaient traversé une période si difficile après ce qui s’est passé à l’église de Tous les Saints. Après ce qui s’est passé, il allait frapper à la porte des familles des victimes, priant avec elles et les assurant de son soutien. Il était toujours prêt à tendre la main aux communautés dans les rues les plus étroites, quel que soit le danger de la zone ».

Suite à l’attaque d’hier, une enquête de police a été ouverte après le dépôt de ce qui se nomme au Pakistan un FIR (First Information Report).

Pour l’instant, personne n’a revendiqué la responsabilité de l’attaque, mais les spéculations vont bon train quant à la possibilité que le groupe extrémiste Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP) soit à l’origine de ces violences.

L’évêque de l’Église du Pakistan, Azad Marshall, a tweeté : « Nous demandons justice et protection des chrétiens au gouvernement du Pakistan ».

Un officier de police nommé Abbas Ahsan a déclaré :
« C’était un acte terroriste… Nous sommes déterminés à protéger les minorités ».

Les funérailles de M. Silraj ont été célébrée lundi dernier.

Articles récents