X
Faire un don

Pakistan – COVID-19 : des familles sauvées de la famine par les bienfaiteurs de l’AED

Au Pakistan, les chrétiens sont considérés comme des citoyens de seconde classe. Ils sont insultés, discriminés, subissent des pressions et n’ont que rarement la possibilité de progresser socialement. La plupart d’entre eux doivent accepter des emplois mal rémunérés, souvent en tant que journaliers, que ce soitdans des briqueteries, comme balayeurs de rue, éboueurs, conducteurs de pousse-pousse ou comme domestiques. Des postes qui ne permettent que de vivre au jour le jour.

La pandémie de coronavirus a aggravé leur situation. En effet, de nombreuses personnes ont perdu leur emploi pendant le confinement, mais n’ont aucune épargne sur laquelle compter. Bien que de nombreux musulmans se trouvent aussi dans une situation similaire, ils peuvent compter sur l’aide d’ONG locales. En revanche, les non-musulmans ne bénéficient souvent d’aucune aide.

Le coronavirus se propage rapidement au Pakistan. Au cours de la seconde quinzaine de juin, il y a eu plus de 1.000 nouvelles contaminations par jour, sans compter les nombreux cas non déclarés. En date du 19 août 2020, on comptait 290 445 cas confirmés et plus de 6000 décès liés à la maladie.  

Un soutien inestimable

Dans les diocèses de Faisalabad, Islamabad-Rawalpindi et Lahore, l’AED a donc lancé pendant le confinement un programme d’aide d’urgence d’un montant total de 217,500 dollars. Ce sont 5000 familles dans le besoin, pour la plupart chrétiennes, qui ont été approvisionnées en nourriture. Les prêtres et les catéchètes diocésains ont pu être également équipés en matériel de protection tel que des masques et du désinfectant afin de pouvoir continuer à s’occuper des besoins physiques et spirituels des fidèles. De plus, étant donné que de nombreuses personnes n’ont pas accès à l’internet, un programme de sensibilisation sur la COVID-19 a été lancé sur la radio locale et au moyen de prospectus imprimés, permettant d’informer  sur les moyens de se protéger de la contagion. Des bourses d’étude ont également permis aux élèves issus des familles les plus démunies de poursuivre leur scolarité après le confinement, alors que leurs parents avaient perdu leurs revenus.

Aneel Mushtaq, secrétaire exécutif de Caritas Pakistan – qui était partenaire de l’AED pour ce projet –, a déclaré à l’Œuvre : « L’aide que vous avez apportée à travers l’AED a aidé à sauver les gens de la famine. Beaucoup n’avaient rien à mettre sur la table pour nourrir leur famille et se trouvaient dans une situation vraiment effrayante. » Que Dieu le rende à tous ceux qui ont offert leur aide !

Recent Posts