fbpx
X
Faire un don

Nicaragua : L’Aide à l’Église en Détresse (AED) condamne un attentat terroriste contre une cathédrale

Le président de l’AED exprime sa solidarité aux catholiques du pays après l’attaque d’une église.

« Aide à l’Église en Détresse », oeuvre pontificale internationale de bienfaisance, condamne avec la plus grande fermeté l’incendie de la cathédrale catholique de Managua au Nicaragua.

« En cette heure difficile, nous nous sentons proches des catholiques du pays, et nous les assurons de notre soutien dans la prière », a déclaré samedi le Président de l’Œuvre, Thomas Heine-Geldern. « Il s’agit de l’incident le plus récent d’une succession d’attaques anti-chrétiennes, non seulement contre des édifices, mais aussi contre la foi catholique. Nous espérons que le ou les responsables seront traduits en justice ».

Un accident ou un geste délibéré?

Le 31 juillet, selon une déclaration de l’archidiocèse de Managua, un inconnu a incendié la chapelle du Saint Sacrement de la cathédrale. À cette occasion, un précieux crucifix du XVIIe siècle a été presque entièrement détruit. Le Saint-Père Jean-Paul II avait prié, lors de sa visite en 1996, devant la célèbre croix de la chapelle consacrée au Sang du Christ. La déclaration de l’archevêché, publiée vendredi, évoque explicitement un acte de terrorisme, contredisant ainsi l’épouse du président Ortega, qui est également la vice-présidente du pays, qui avait parlé d’un accident imputable à des bougies. Cela a été exclu par l’archevêché. Justement en raison de la valeur historique et religieuse du crucifix aucune bougie n’était permise en ce lieu.   C’est avec un grand soin qu’une politique sur la sécurité incendie avait été élaborée par les responsables de l’endroit. Sur la base de témoignages, l’archidiocèse considère plutôt que c’est une attaque planifiée et réfléchie qui est la cause de cet incendie. Apparemment, l’auteur des faits connaissait bien les engins incendiaires.

Nombreuses attaques contre les catholiques

« Ces attaques contre la foi du peuple catholique exigent une analyse approfondie pour élucider les causes spirituelles et matérielles de cet acte macabre et sacrilège », a déclaré l’archevêché.

L’incendie est l’événement le plus récent d’une série d’attaques contre des églises catholiques au Nicaragua. Rien qu’au cours des deux dernières semaines, trois attentats ont été perpétrés contre des églises. Des lieux de culte ont été endommagés et des objets religieux ont été volés. Selon l’archevêché, cela n’exprime rien d’autre qu’une haine de l’Église catholique et de son travail d’évangélisation.

Articles récents