fbpx
X
Faire un don

NEUVAINE CENTRAFRIQUE – JOUR 1

17 DÉCEMBRE : PREMIER JOUR POUR LES RÉFUGIÉS 

600 000 déplacées internes et 80 000 Centrafricains forcés de fuir vers les pays voisins

ACN-20131214-03688
©AED/ACN

PRIÈRE

„ O Sagesse,
sortie de la bouche du Très-Haut,
qui enveloppez toutes choses d’un pôle à l’autre
et les disposez avec force et douceur,
venez nous enseigner le chemin de la prudence »

________________________________________

Lettre du 5 décembre du Père Dieu-Béni Mgang, Archidiocèse de Bangui

Venez vite Seigneur, venez Sauveur donner la paix !

« Les chrétiens de l’Archidiocèse de Bangui se sont endormis hier avec l’idée de se réveiller aujourd’hui et de se rendre en pèlerinage diocésain sur le site du Sanctuaire Marial à NGUKOMBA situé à 24 kilomètres de Bangui, sur la route de Damara. La réalité a toutefois été bien différente.

Ce sont plutôt des détonations d’armes de guerre qui ont réveillé tout Bangui. Les informations reçues font état d’affrontements entre groupes armés : d’une part un groupe armé assimilé aux anti-balaka et, d’autre part les seleka. Certains habitants pris entre deux feux sont restés terrés chez eux, tandis que d’autres ont trouvé refuge dans les églises et les communautés religieuses.

Au milieu de la matinée, les paroisses Saint-Jean de Galabadja et la Cathédrale Notre-Dame de l’Immaculée de Bangui ont accueilli autour de 1000 personnes, Saint-Pierre de Gobongo environ 2500, Saint Bernard plus de 3000, Notre-Dame d’Afrique plus de 3500 et Saint-Paul des Rapides, plus de 5000. Ces affluences ont augmenté dans l’après midi au point de doubler, voire tripler à la tombée de la nuit. Les structures  ecclésiales  ont  aussi  accueilli  des blessés demeurés jusqu’à l’heure actuelle sans secours médical. »

ACN-20131214-03691Seigneur, aidez  vos enfants qui implorent votre aide pour rétablir la paix et l’harmonie

Souvenez-vous, ô très miséricordieuse Vierge Marie, qu’on n’a jamais entendu dire qu’aucun de ceux qui ont eu recours à votre  protection, qui ont imploré ou réclamé votre secours, ait déjà été abandonné. Animé d’une pareille confiance, ô Vierge des vierges, ô ma Mère, je cours vers vous, je viens à vous et, gémissant sous le poids de mes péchés, je me prosterne à vos pieds. Ô Mère du Verbe ne rejetez pas mes prières, mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer.

Ainsi soit-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents