X
Faire un don

Mozambique – Quand le soleil soutient l’espérance

L’Aide à l’Église en Détresse soutient des radios qui donnent de l’espérance

La province de Cabo Delgado, (nord-est du Mozambique), traverse depuis des années une situation de grande souffrance : une vague de violence terroriste a provoqué un climat de guerre et déplacé plus de 700 000 personnes. Malheureusement, les cas de villages incendiés et de décapitations sont devenus monnaie courante dans la région.

Dans ce contexte, rester en vie est un défi, et évangéliser devient un défi encore plus grand. Depuis le début de cette vague de violence en 2017, l’œuvre de charité pontificale de l’Aide à l’Église en Détresse (AED) a intensifié son soutien à l’Église dans le nord du Mozambique. Le diocèse de Pemba a récemment lancé un projet d’évangélisation grâce au soutien de l’AED :
« Évangélisation par temps de crise ». Il s’agit d’une initiative visant à poursuivre la mission de l’Église à travers le moyen de communication qui fonctionne le mieux en ce moment dans la région : la radio.

Avant même la crise, l’accès aux villages reculés était déjà difficile en raison du manque de ressources et du mauvais état des routes, devenues impraticables par temps de pluie, mais avec le conflit armé et la pandémie de coronavirus, tout est devenu encore plus dangereux. Dans un tel contexte, la radio offre la possibilité de continuer à faire bénéficier de la catéchèse et de la formation spirituelle une population isolée par la guerre, la pandémie, le manque de ressources et les distances. Elle permet aussi à la population de participer à la célébration de la messe, et apporte même une certaine consolation de l’âme grâce à la musique chrétienne qu’on y diffuse.

Des appareils de radios à énergie solaire, sources d’espérances !

L’une des chaînes catholiques de la région – Rádio São Francisco – a été complètement détruite par les terroristes, si bien qu’une autre chaîne catholique – Rádio Sem Fronteiras – occupe désormais une position cruciale et a augmenté son audience. Le soutien de l’AED lui a permis de créer de nouveaux programmes, et même d’obtenir du temps d’antenne sur d’autres radios pour élargir sa portée. Or, l’AED a non seulement soutenu l’émission, mais aussi la réception du signal.

En effet, la situation dans le nord du Mozambique est si grave que de nombreuses communautés n’ont même pas d’appareil de radio ni l’électricité. C’est pourquoi l’AED a financé l’acquisition d’appareils de radio dans différentes communautés, notamment des appareils capables de se recharger à l’énergie solaire. Chaque appareil de radio a été remis à un chef de communauté afin que le plus grand nombre possible de chrétiens puissent entendre ce qui est peut-être la seule – et la plus puissante – source d’espérance par ces temps de guerre et de pandémie : l’Évangile.

Le Père Latifo Fonseca, directeur de Rádio Sem Fronteiras, exprime toute sa gratitude aux bienfaiteurs de l’AED : « Que chacun de vous reçoive ma bénédiction spéciale, car chaque jour vous facilitez la mission de Jésus dans des endroits où l’on souffre beaucoup ».

Ainsi, là où avait surgi une vague de violence, les ondes radio de paix et d’espérance par ces temps de guerre et de pandémie ont pris de l’ampleur. Ceux n’avaient plus d’espérance reçoivent désormais le message qu’Il « fait toutes choses nouvelles » (Apocalypse 21,5).

Lire sur la situation de la liberté religieuse dans le dernier Rapport sur la liberté religieuse. https://acninternational.org/religiousfreedomreport/fr/reports/mz/

Articles récents