fbpx
X
Faire un don

Germany, Augsburg 07/11/2013During Panel discussion  of ACN onDans un communiqué, diffusé le jeudi 12 mars dernier, Aide à l’Église en Détresse qui, depuis le début de la guerre il y a quatre ans, a accordé une aide d’urgence de 8,675 millions de dollars à la population, annonçait son soutien à l’appel à la prière du Patriarche d’Antioche Grégoire III qui est à la tête de l’Église melkite gréco-catholique unie à Rome. Dans un extrait de la lettre publiée ci-dessous, le Patriarche invite le monde entier à une journée de solidarité avec la Syrie aujourd’hui, le 15 mars 2015. C’est ce jour-là, il y a quatre ans, qu’ont commencé les manifestations contre le Président Bashar El-Assad ayant mené à la guerre.

________________________________

Damas 24/02/2015

Extrait de la lettre de Sa Béatitude le Patriarche Grégoire III pour une journée mondiale de prière et de jeûne pour la paix en Syrie

 ACN-20150310-21488

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En tant qu’évêques, notre rôle est d’être avec notre peuple, aux côtés de notre peuple, devant notre peuple, derrière notre peuple et au service de notre peuple. Nous voulons laver les pieds de ceux qui souffrent, comme Jésus a lavé les pieds de ses disciples. Pourtant, nous demandons pardon à nos fidèles, parce que, malgré nos efforts, nous sommes incapables de répondre réellement à tous leurs besoins qui augmentent chaque jour. Nous sommes désemparés devant la grande douleur et la grande souffrance de toutes les communautés chrétiennes et musulmanes de notre peuple. Il s’agit d’une tragédie et d’une souffrance à un niveau global qui affecte tout le monde. Tout le monde a été touché par la pauvreté, la faim, le froid, le manque de vêtements, la maladie, les souffrances et l’invalidité. La grande majorité de nos fidèles souffre de tout cela, surtout en Syrie. Tous sont maintenant égaux devant ce genre de souffrance. Et comme nous l’avons dit, c’est le cas également pour tous les pays arabes, en particulier la Syrie, l’Irak, la Palestine et le Liban, ainsi que la Libye, l’Égypte et le Yémen.

 

Émigration

SYRIA / NATIONAL 15/00138 Emergency help for 1200 families fromNous constatons avec une profonde tristesse que beaucoup de nos fidèles partent ou s’éloignent de diverses manières, tant légales qu’illégales. Nous avons entendu tant d’histoires de souffrances durant leurs fuites ! Certains s’en vont et quittent le pays pour de bonnes raisons, d’autres, pour ainsi dire, sans raisons impérieuses. Nous invitons chacun à rester, à être patient, fort, toujours à espérer et à s’accrocher à l’espérance, la foi et la confiance en la volonté de Dieu. Nous ne pourrons jamais obliger quelqu’un à rester : c’est une décision personnelle qui relève de la responsabilité de chaque personne ou famille.

Mais nous, en tant que pasteurs, nous restons avec tous ceux qui restent, et nous les servons de tout notre cœur et de toutes nos forces. Nous faisons des efforts constants pour aider tout le monde, par tous les moyens à notre disposition : communication, voyage, correspondance, rapports, congrès etc. Nous remercions tous ceux qui nous aident dans cette tâche difficile : organisations locales ou internationales, laïques ou religieuses, chrétiennes ou musulmanes, catholiques, orthodoxes, anglicanes, luthériennes et autres.

Le Pape François nous parle dans nos difficultés

 LETTRE-1Nous tenons particulièrement à remercier Sa Sainteté le Pape François pour sa lettre spéciale qu’il a adressée aux chrétiens du Moyen-Orient à l’occasion de la fête de la Nativité et de la nouvelle année civile, et nous voudrions mentionner ici des passages qui sont très beaux et significatifs pour nous et pour tous nos concitoyens.

« Je suis heureux des bonnes relations et de la collaboration entre les Patriarches des Églises Orientales catholiques et ceux des Églises Orthodoxes ; comme aussi entre les fidèles des diverses Églises. C’est l’œcuménisme du sang !

Votre présence même est précieuse pour le Moyen-Orient. Vous êtes un petit troupeau, mais avec une grande responsabilité en cette terre, où est né et où s’est répandu le christianisme. Vous êtes comme le levain dans la pâte.

La richesse la plus grande pour la région, ce sont les chrétiens, c’est vous. Merci de votre persévérance !

Dans la région, vous êtes appelés à être artisans de paix, de réconciliation et de développement, à promouvoir le dialogue, à construire des ponts, selon l’esprit des Béatitudes (cf. Mt 5, 3-12), à proclamer l’Évangile de la paix, ouverts à une collaboration avec toutes les autorités nationales et internationales.

Toute l’Église vous est proche et vous soutient, avec grande affection et estime pour vos communautés et votre mission. Nous continuerons à vous aider par la prière et avec les autres moyens disponibles.

Vous n’êtes pas seuls. J’espère beaucoup avoir la grâce de venir personnellement vous visiter et vous réconforter. »

Souffrant à l’école de la foi

Nous disons tout cela dans l’espoir d’affermir la foi de nos enfants. En outre, nous entendons le témoignage d’un grand nombre de nos fidèles qui nous parlent de leur foi, leur résistance et l’expérience de la protection de Dieu, et du fait qu’Il protège et préserve tous les citoyens de nombreux désastres. En tant qu’évêques, nous sentons que nous sommes enseignés par la foi de nos fidèles.

Nous remercions Dieu pour tout cela, tout comme nous nous réjouissons également du retour de certaines fidèles et de certains citoyens dans leurs villes. Nous sommes également heureux de voir et d’apprendre que des chantiers de construction ont déjà ouvert afin de commencer à reconstruire des maisons et églises à Maaloula, Nabk, Homs et Yabrud. Nous sommes aussi heureux de la compensation accordée par l’État et de l’aide de nos fidèles, et nous remercions également toutes les institutions internationales et nos amis qui nous aident dans ce sens.

La flamme de l’espérance

 Syrian Arab Republic/Damas-MAR 10/30A vehicle for the servicesNous nous tournons vers tous nos enfants et tous nos concitoyens, comme nous l’avons fait dans nos lettres précédentes avec le Saint-Père qui a dit : « Ne laissez pas la flamme de l’espérance s’éteindre dans vos cœurs. » Nous avons lancé l’initiative « La flamme de l’espérance pour la paix en Syrie », au moment de Noël. Nous demandons encore une fois à chacun d’allumer cette flamme quotidiennement dans son foyer et son cœur, dans son âme et ses pensées. Que ce soit un feu vraiment inextinguible (malgré l’absence occasionnelle d’électricité, de gaz ou d’huile!) pour éclairer le chemin de tous les citoyens.

Appel à une journée mondiale de prière et de jeûne pour la paix en Syrie. 15 mars 2015

Du plus profond de nos souffrances et de notre douleur en Syrie, nous crions avec notre peuple qui souffre, qui marche sur le chemin sanglant de la Croix, et lançons un appel au monde entier : Ça suffit ! Ça suffit ! La guerre en Syrie, ça suffit !

Nous croyons en la puissance de la prière et du jeûne pendant ce carême, et nous appelons à une journée de solidarité avec la Syrie, une journée de jeûne et de prière pour l’espérance et la paix en Syrie.

_________________________________

 Chemin de la croix pour la Syrie

À compter du samedi 21 mars prochain, cette journée de prière sera suivie d’un chemin de la croix pour la Syrie de 14 jours, se terminant le Vendredi Saint 3 avril. Vous pourrez suivre le déroulement de cet événement en lisant chaque jour sur notre site, au www.acn-aed-ca.org , un texte écrit par la Commission épiscopale pour la famille en Syrie.

Plus que jamais, les chrétiens de la Syrie ont besoin de notre aide (#StopSyriaWar). Soyez généreux !

 faire-un-don

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents