X
Faire un don

Journée mondiale des réfugiés – AED les soutien : aperçu



En 2020, Aide à l’Église en Détresse (AED) a financé plus de 25 projets de soutien aux réfugiés et aux personnes déplacées dans différentes parties du monde, notamment en Afrique et au Moyen-Orient

Afrique

En raison de l’émergence de nouveaux conflits et des crises persistantes actuelles, l’Afrique subsaharienne abrite plus de 26 % de la population mondiale de réfugiés. L’œuvre catholique internationale de l’AED concentre son attention principalement sur des projets au Burkina Faso et au Mozambique, où de violentes attaques djihadistes continuent de forcer les populations locales à fuir leurs foyers, et à se déplacer à l’intérieur du pays.

Au Burkina Faso, 2020.

Le Burkina Faso est un exemple de cette situation. La plupart des attaques ont lieu dans le nord du pays et dans la région du Sahel. De nombreuses paroisses tentent d’aider et de prendre soin des réfugiés, comme la paroisse de Linonghin dans le diocèse de Ouagadougou. Avec l’aide de l’AED, la paroisse a pu fournir de la nourriture et des installations sanitaires aux familles de déplacés venues chercher refuge dans la paroisse. L’AED a également financé plusieurs projets dans le diocèse de Dori, dans le nord du pays. C’est ce diocèse qui est le plus touché, car il a dû fermer plusieurs paroisses en raison de la propagation de la violence terroriste dans la région. Par l’intermédiaire du diocèse, l’AED n’a cessé de soutenir les familles des catéchistes qui avaient été obligées de fuir, en finançant les frais de scolarité de leurs enfants et en fournissant une aide sanitaire.

Accompagnement psychologique

Depuis 2017, le Mozambique souffre également du terrorisme djihadiste, et de nombreux chrétiens ont été contraints de quitter leurs foyers. L’AED soutient un projet dans le diocèse de Pemba, qui fournit des soins pastoraux et un soutien psychologique aux réfugiés de Cabo Delgado. Grâce à l’AED, le diocèse a également fourni des matériaux pour la construction de 60 maisons pour les familles des réfugiés et de deux centres communautaires. Dans un proche avenir, les circonscriptions voisines de Pemba recevront également un soutien pour l’accompagnement psychologique du nombre croissant de déplacés qui y trouvent refuge. L’AED a également fait don de plusieurs voitures pour les missionnaires qui aident les réfugiés.

Mozambique, Pemba, 2020.

L’AED soutient aussi des programmes pour les réfugiés dans d’autres pays africains : avec l’aide de l’AED, le diocèse de Kigoma en Tanzanie a pu acheter un véhicule pour l’accomplissement du travail pastoral dans les camps de réfugiés de Nduta et Mtendeli. En Ouganda, l’AED soutient un programme pour les réfugiés du sud du Soudan dans le camp de Bidibidi, à Katikamu. Dans le diocèse de Durban, en Afrique du Sud, la Congrégation de l’Esprit Saint gère un centre pastoral pour réfugiés où ils sont hébergés, nourris et assistés.

Moyen-Orient

Une autre région où l’AED aide les réfugiés est le Proche-Orient. En raison de la guerre actuelle en Syrie, une grande partie de la population a été déplacée tout en restant dans le pays, tandis que d’autres personnes sont parties dans des pays voisins, comme le Liban. C’est pour cette raison que l’AED finance principalement des projets relatifs aux réfugiés dans ces deux pays : Liban et Syrie.

Des enfants Syriens réfugiés, dans la Vallée de la Bekaa, Liban, 2016.

Ces dernières années, le Liban a accueilli un grand nombre de réfugiés syriens (1,5 million). Mais en raison de la crise politique et économique, le gouvernement libanais n’est pas en mesure de leur porter assistance. Les effets actuels de la pandémie et de l’explosion destructrice du port de Beyrouth aggravent la situation. C’est pourquoi la plupart des projets au Liban s’adressent aussi bien à la population locale qu’aux réfugiés, vu que la pauvreté et les difficultés économiques les affectent tous de la même manière.

Avec le soutien de l’AED, les réfugiés ainsi que la population locale du Liban reçoivent une aide sous la forme de bons d’achat et de subventions aux moyens de subsistance dans différentes régions du pays. Les réfugiés syriens sont spécifiquement soutenus par des projets liés à l’éducation et à l’aide humanitaire dans le diocèse de Zahlé.

En Syrie, l’AED soutient plusieurs projets en faveur des déplacés internes et des familles chrétiennes locales. Les projets vont du paiement des loyers à Alep et Damas à la fourniture d’une assistance médicale dans différentes régions du pays.

Articles récents