fbpx
X
Faire un don

Interview avec Fr Majid McDassy de Bagdad, par Robert Lalonde

Interview réalisée par Robert Lalonde, responsable de l’information pour l’AED Canada, le lundi 1er septembre 2014, avec le père Majid McDassy o.p. couvent des pères Dominicains, Bagdad

____________________________________

ACN-20140827-13171

Y a-t-il des Irakiens en provenance du Nord qui se sont déplacés vers Bagdad?

 En fait, les familles commencent à se déplacer et à venir à Bagdad pour chercher un autre lieu de refuge.

 À combien évaluez-vous leur nombre et comment arrivent-ils à subvenir à leurs besoins?

 Nous n’avons pas de statistiques exactes, mais après avoir communiqué avec  quelques prêtres, il semblerait qu’il y a une bonne centaine des familles réfugiées à Bagdad.   

 Vous inquiétez-vous quant à la sécurité des chrétiens dans la capitale?

 Oui, évidemment. Car la série d’enlèvements a recommencé à Bagdad et chaque personne kidnappée doit absolument payer une somme considérable (quelques fois plus de 100 000 $ US) pour trouver sa libération. Malheureusement, pour un chrétien, il n y a pas une tribu pour le protéger ou pour payer sa rançon. Nous sommes tout simplement une proie facile qui vit dans cette société agressive. Puis, les attentats se multiplient et continuent à récolter les âmes des innocents tous les jours.

 

Quel est le climat qui règne actuellement dans les rues de Bagdad?????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

Il règne un climat de peur et de méfiance. Aussi, nous attendons qu’un nouveau gouvernement se compose et commence à établir l’ordre en Irak.

Y a-t-il des événements à rapporter qui viseraient particulièrement les chrétiens à Bagdad?

D’abord, ces enlèvements qui nous terrifient. Puis, l’inégalité, c’est-à-dire, le fait d’être chrétien qui fait que nous soyons marginalisés dans la société irakienne.  

Quelle est selon vous la base de ce conflit?

Quand tout est entremêlé, comme la religion (sunnites et chiites), la politique (pouvoir de domination), l’économie (pétrole) et la tribu, les agendas des pays voisins avec les grandes puissances internationales, eh bien, tout cela installe évidemment une bonne base de conflit permanent.  

Y voyez-vous une solution?

Il n’y pas  en ce moment une solution rapide, immédiate et proche qui tombe de ciel. Il faut planifier la solution en commençant par la libération de la vallée de Ninive. Puis, il faut commencer immédiatement à rembourser nos familles exilées, car l’État Islamique (ÉI) a volé tous leurs biens. Il y a aussi la communauté internationale qui doit faire pression sur le gouvernement central à Bagdad pour que nous soyons respectés et pour que nos droits nous soient remis. Un chrétien irakien est toujours marginalisé dans ce pays.  

Comment imaginez-vous l’avenir du christianisme en Irak?

ANKAWA-6

Il est très difficile de répondre à cette question, car d’une part, la réalité est dure et d’autre part, il faut que nous soyons optimistes et que nous nous comportions comme des gens qui portent l’espérance pour nous-mêmes et les autres. Un avenir dur, car la société irakienne fait tout pour l’islamisation et nous sommes les victimes de ce projet. Le projet de l’islamisation trouve sa place facilement même dans les écoles et tout le système de l’éducation. Par exemple, il ressort très clairement de cela qu’en Irak nous apprenons la langue arabe par les versets coraniques. Les observations suivantes peuvent certainement faire réfléchir sur l’avenir en Irak :

En Irak, il n’y a pas d’égalité et la place de la petite minorité est toujours violée;

La loi irakienne est construite sur les fondations de la loi islamique;

Un chrétien ne trouve pas un travail facilement. Et quand il trouve du travail, il reste indésirable, car nos valeurs sont à contre-courant. Par exemple, nous n’acceptons pas la corruption;

Un chrétien ne peut pas prendre son droit facilement, il est toujours perdant;

La condition des femmes chrétiennes dans cette société n’est pas facile;

En somme, l’avenir de ceux qui sont différents et qui ne partagent pas la même foi, la même couleur de peau, la même pensée reste inconnu dans ce pays !

https://secure.acn-aed-ca.org/fr/
Si vous êtes intéressé à contribuer une aide financière pour ce projet, veuillez téléphoner au: (514) 932-0552 poste 226

Avez-vous un message à transmettre à nos bienfaiteurs?

Un mot de remerciement pour tous les bienfaiteurs, car par vos dons, les enfants et les personnes âgées peuvent continuer leur vie dignement. Vos dons sont notre consolation en ce moment de détresse. Nous sentons que nous ne sommes pas seuls et que nous avons des sœurs et frères partout dans le monde qui pensent à nous, qui prient pour nous et qui travaillent pour nous. C’est un geste eucharistique qui porte  plein de sens de don de soi et de partage avec les autres. Malgré nos misères, vos bontés remédient à nos blessures. Malgré la présence de l’ÉI, la mauvaise herbe dans le corps de l’humanité, il y a vous, les gens de bonne volonté qui sèment la joie chez les autres. C’est l’évangélisation en actes. Que Dieu vous bénisse!

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents