fbpx
X
Faire un don

Syrie

Arrêter de vendre des armes

 

De passage au Canada, le père Jacques Mourad, moine de la communauté de Mar Mousa en Syrie, a parlé à Aide à l’Église en Détresse. Dans un court entretien téléphonique accordé avant qu’il ne reparte pour l’Europe, le prêtre – enlevé par ÉI (État islamique) de mai à octobre 2015 –, demande aux Cana

diens de réfléchir à l’impact de la vente d’armes, spécialement dans le Golfe, lesquels selon lui se retrouvent ensuite dans les mains de combattants en Syrie.

 

AED : Qu’est-ce que vous diriez aux gens du Canada à propos de la guerre en Syrie?

 

« Père Jacques Mourad : Premier point : je veux remercier et transmettre le remerciement du peuple de Syrie – surtout des chrétiens de la Syrie – au peuple canadien qui a ouvert son pays et son cœur.

 

Picture of Father Mourad, kidnapped on 21st May 2015, carrying a cross. Only this low quality file available (picture sent to Fr Halemba during his trip to Syria)

Deuxième point, ce que nous souhaitons des pays démocratiques comme le Canada – qui [par ailleurs,] n’arrivent pas à arrêter cette guerre – c’est de continuer à accueillir les réfugiés pour sauver leurs vies, surtout [ceux qui se trouvent] dans les régions où ils sont en danger (Alep entre autres).

 

Mais, je dis aussi qu’importer le peuple syrien n’est pas la bonne solution.

Et c’est impossible de faire venir tout le pays, car tout le monde en Syrie est en danger! Donc l’effort d’un pays au bon cœur et qui possède une liberté [comme la vôtre] est de faire tout ce qu’il faut pour sensibiliser [aux conséquences de la guerre]. Et convaincre le gouvernement de tout faire pour arrêter cette guerre et d’arrêter de vendre des armes.

C’est avec ces armes – comme celles que le Canada produit et qui sont vendues dans les pays du golfe – c’est avec ces armes qui arrivent dans les mains de tous ceux qui se battent qu’on tue le peuple syrien.

 

On n’a aucune idée de combien de morts, de misère, etc. Le fait que ce pays continue à produire et vende les armes, il est en partie responsable de la guerre en Syrie

Le peuple canadien est invité et appelé [son gouvernement], à réfléchir et à prendre en considération que nous sommes conscients de ce qui se passe, qu’on est blessé et qu’on souffre. »

 

Father Mourad during the press conferece in Rome
Père Mourad lors d’une conférence de presse à Rome

Le père Mourad appelle les Canadiens à prier pour le peuple syrien et pour que la paix advienne.

Depuis les débuts de la guerre en mars 2011, Aide à l’Église en Détresse a soutenu le peuple syrien par le biais de projets d’urgence développé par les Églises locales. Que ce soit le soutien au logement pour les personnes âgées et malades qui ne peuvent quitter le pays, ou encore la distribution de lait et de couches, de nourriture et de vêtements chauds, l’œuvre pontificale a soutenu jusqu’à maintenant à hauteur de plus de 19 millions de dollars.

Les projets se poursuivent. En plus du renouvellement du programme de lait et de couche, l’organisation soutient des prêtres âgés et des religieux qui sont au bord de l’épuisement par des envois d’intentions de messe. Enfin, 600 familles recevront un soutien pour se chauffer cet hiver, le prix du mazout étant prohibitif.

 

 

 Entrevue et texte par Mario Bard, AED Canada

 


 

 

 

 

 

 

Articles récents