X
Faire un don

Égypte : soutenir les familles pendant la crise du Coronavirus

Le Centre pour les services diaconaux a été créé en 2010 par le Patriarcat de l’Église copte catholique. Il propose de nombreuses activités et initiatives sociales et pastorales qui s’adressent surtout aux femmes, aux familles et aux jeunes.

En outre, il existe divers programmes d’aide pour les personnes dans le besoin, notamment des cours de compétences pratiques, des cours d’alphabétisation, des programmes éducatifs continus, une série d’activités de loisirs utiles pour les enfants et les jeunes, ainsi que des conseils pour mener une vie de foi et de nombreuses autres activités intéressantes au programme. Les activités sont organisées dans un certain nombre de centres différents.

En ces temps de crise du coronavirus, les possibilités sont limitées. Les rencontres physiques ne peuvent pas avoir lieu. Mais en ce moment, le centre mise justement sur Internet. Les cours en ligne destinés aux femmes constituent une initiative spécifique visant à aider les familles à bien traverser cette période de limitation des contacts et de fermeture des écoles, des jardins d’enfants et des clubs de sport. Les femmes doivent apprendre à se débrouiller avec les nouvelles technologies et à les utiliser à bon escient, tout en acquérant les compétences nécessaires pour accompagner leurs enfants.

En effet, alors que les autres activités de loisirs sont à l’arrêt et qu’une partie de l’enseignement scolaire est également dispensée en ligne, les enfants passent plus de temps sur internet. Cela peut être une chance, mais aussi un risque. Les mères doivent apprendre à utiliser les précieuses possibilités offertes par internet, tout en gardant leurs enfants à l’écart des dangers. En outre, il s’agit d’inciter les femmes à mieux organiser cette période : comment améliorer les relations et la communication au sein de la famille, renforcer la foi et aider les familles à réduire autant que possible les effets négatifs sur la famille et, en particulier, sur les enfants ? D’ailleurs, ce sont des questions qui sont également pertinentes en dehors de la crise du coronavirus.

Ce sont 150 femmes qui participent à ces trois mois de cours. Le programme est soutenu par l’Aide à l’Église en Détresse à hauteur de 4 350 dollars.

Recent Posts