X
Faire un don
Photo du haut, avril 2016 : une attaque tue au moins 34 personnes à Alep. (© epa/lusa zouhir al shimale)

Syrie

Plus que jamais en mode d’urgence

 

Montréal/Königstein, 23 août 2016 – Aide à l’Église en Détresse annonce qu’elle veut continuer son aide d’urgence en Syrie et compte amasser un montant d’un peu plus de 2 millions de dollars pour y arriver. Ce montant doit servir à poursuivre les programmes de soutien déjà existants, en plus d’en ajouter d’autres, pour que l’Église locale continue d’aider les familles déplacées et réfugiées les plus démunies de plusieurs villages et villes de Syrie, dont Tartous et Damas. Une attention particulière sera apportée à la ville d’Alep.

 

Actuellement, les citoyens de l’ancien poumon économique et industriel de Syrie étouffent, victimes des combats opposant l’armée gouvernementale – qui contrôle la partie occidentale de la ville –, aux groupes rebelles qui détiennent encore la partie orientale de la ville, lesquels contrôlent donc l’approvisionnement en eau et en électricité.

Le soutien aux familles de déplacés et de réfugiés: prioritaire pour l'Église en Syrie.
Le soutien aux familles de déplacés et de réfugiés: prioritaire pour l’Église en Syrie.

Paradoxalement, alors que le nombre de chrétiens dans la zone de conflit a une fois de plus diminué ces derniers mois, le nombre de familles ayant besoin d’aide à la subsistance a augmenté très rapidement. Le soutien donné pour les prochains mois inclut l’approvisionnement en lait et en couches pour environ 650 bébés et enfants âgés de moins de deux ans à Tartous et en d’autres lieux du diocèse de Lattaquié.

 

Grâce à la générosité de nombreux bienfaiteurs, l’œuvre internationale de charité a été en mesure d’aider environ deux cents bébés en début d’année. « Vous avez été l’image visible de Dieu invisible », nous ont écrit nos partenaires. « Votre aide remonte toujours le moral de familles désespérées, qui sinon, auraient pu avoir l’impression qu’un bébé est un fardeau au lieu de ressentir le bonheur et la joie ».

 

Aide à l’Église en Détresse veut aussi étendre son soutien aux familles déracinées d’Alep, d’Hama et d’Idlib, sans logis à cause de la violence des affrontements. La plupart d’entre elles se sont réinstallées à Tartous et à Lattaquié; elles ont maintenant besoin d’aide pour payer leur logement. Il y a quelques mois seulement, une centaine de familles bénéficiaient déjà d’un soutien. Jusqu’à maintenant, 2 817 familles ont trouvé du soutien d’urgence grâce aux bienfaiteurs d’Aide à l’Église en Détresse.

 

Donner la dignité

 

Selon les derniers chiffres de la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture), plus de trois Syriens sur quatre vivent dans une extrême pauvreté et sont incapables d’acheter les produits de première nécessité et les denrées alimentaires indispensables à leur subsistance : le prix du carburant a plus que doublé au cours de ces 18 derniers mois; celui de la farine de blé a augmenté d’environ 300 % et celui du riz d’environ 650 % en comparaison avec les prix d’avant le début de la guerre.

« Grâce à votre aide,
nous pouvons rester aux côtés des nôtres et les aider, ce qui allège leur fardeau »,
écrivent les coordonnateurs de l’aide d’urgence.

« Nous continuons à travailler en équipe et, avec votre soutien,
essayons de rester en contact avec un nombre toujours croissant de familles et leur apporter,
autant que cela est possible, ce dont elles ont besoin pour vivre dans la dignité.

Il nous faut les soutenir dans leur vie quotidienne, en particulier ceux qui ont des enfants et les personnes âgées, car ce sont eux les plus vulnérables.
La vie est devenue très chère et très dure.


Nos familles luttent entre la crainte et l’inquiétude face à l’avenir.
La question que les gens se posent en permanence est celle de rester ou non,
et qu’adviendra-t-il finalement de nous ».

 

Pour continuer à soutenir les programmes d’aide d’urgence en Syrie avec ses partenaires, Aide à l’Église en Détresse en appelle à la générosité de ses bienfaiteurs et à tous ceux et celles que le conflit syrien touche. Depuis mars 2011, l’œuvre pontificale de charité a donné près de 19 millions de dollars aux réfugiés et déplacés en Syrie. 

 

Cette mère malade et son enfant ont été soutenues cet hiver, par nos partenaires. Sans eux, et sans les bienfaiteurs d'Aide à l'Église en Détresse, ce soutien n'aurait jamais été possible.
Hiver 2016 : cette mère malade et son enfant ont été soutenues par nos partenaires. Sans eux, et sans les bienfaiteurs d’Aide à l’Église en Détresse, ce soutien n’aurait jamais été possible.

 

Pour donner :  directement sur notre site web :

 

 

 

 

Ou bien par chèque, envoyé à l’adresse suivante :

Aide à l’Église en Détresse Canada
Case postale 670, Station H
Montréal, QC H3G 2M6

Merci de votre générosité!  


 

Articles récents