fbpx
X
Faire un don

Communiqué – Carmélites d’Alep

religieuses contemplatives au cœur de la violence

 

Alep/Montréal, 13 octobre 2016 – Aide à l’Église en Détresse a reçu de nouvelles informations alarmantes de la part des carmélites d’Alep, partenaires de projet de l’organisme international. Dans une lettre reçue en début de semaine, ces religieuses contemplatives décrivent une situation extrême, tant pour Alep-Est que pour Alep-Ouest. Les habitants n’ont plus d’électricité et manquent d’eau.

 

Dans cette missive sans équivoque, elles demandent « incessamment la fin des combats, partout dans la ville », et déplorent que les « médias » ne « parlent pas » de la situation « guère plus brillante » dans leur quartier. Elles en appellent « incessamment à la fin des combats ». « Merci de prier pour que tout ce que nous vivons dans l’obscurité de notre vie cachée ou dans notre pauvre témoignage de contemplatives en plein cœur de la violence et de la guerre soit vécu dans l’humilité, la paix et la vérité. », conclut-elle.

 « Le 11 octobre 2016

Comme vous le savez par les informations données en Occident, les bombardements sur Alep-Est sont nombreux. Mais la situation à Alep-Ouest n’est guère plus brillante, bien que les médias n’en parlent pas.

Cette partialité des informations nous fait vraiment de la peine, car nous sommes tous les jours témoins directement ou indirectement par les nouvelles que nous recevons de prêtres ou de personnes proches et connues, de toutes les détresses vécues dans de nombreux quartiers ouest de la ville : obus, missiles et armes de plus en plus sophistiquées, sans parler du manque total d’eau et d’électricité (coupées par les groupes armés opposants) qui font de plus en plus de victimes; les morts et blessés se comptent là aussi par dizaines tous les jours.

« Depuis une semaine, ce prêtre ne cesse d’enterrer des victimes civiles »

Juillet 2016: les attaques et la destruction se sont intensifiées depuis...
Juillet 2016: les attaques et la destruction se sont intensifiées depuis…

L’autre jour, un prêtre qui nous dit la messe une fois par semaine est arrivé en pleurs : il habite Midan, un quartier populaire qui est sans cesse, depuis trois ans, la proie d’attentats. Ce prêtre, depuis une semaine, ne cessait d’enterrer des victimes civiles. Dans un autre quartier très populaire à quasi-totalité musulmane, près de l’hôpital St Louis tenu par les sœurs de St Joseph de l’Apparition, des obus ont fait il y a quelques jours une dizaine de morts et plus de 70 blessés.

 

*NOUS N’EN POUVONS PLUS et demandons INCESSAMMENT LA FIN DES COMBATS, PARTOUT dans la ville, ainsi qu’un peu plus d’OBJECTVITE dans les informations, par simple respect pour tous ces pauvres qui souffrent (car il ne s’agit pratiquement que de familles très modestes, sinon pauvres et même misérables…)

Contemplatives au cœur de la violence

Ceci dit, voulons garder confiance et croire qu’un jour la vérité triomphera; et que le mal, le mensonge et la corruption, de quelque côté qu’ils se trouvent, seront vaincus par la vérité, la réconciliation et de vrais projets de paix, bref par notre conversion au Seigneur. Nous sommes les premières à reconnaître ce besoin de conversion en notre propre cœur!

(…) Merci de prier pour que tout ce que nous vivons dans l’obscurité de notre vie cachée ou dans notre pauvre témoignage de contemplatives en plein cœur de la violence et de la guerre soit vécu dans l’humilité, la paix et la vérité.

En ce mois du Rosaire, je vous confie tous et toutes à la protection maternelle toute de tendresse et de miséricorde de la sainte Mère de Dieu, notre Mère : “qu’elle nous entraîne par son exemple et nous obtienne d’aimer avec son propre cœur’’. »
*Tel quel dans la lettre.

 

Un million d’enfants pour la paix

The Syrian Children’s Petition for Peace
Des représentants des Églises catholiques et orthodoxes, des évêques européens ainsi que d’Aide à l’Église en Détresse s’apprêtent à être les « Ambassadeurs de la paix » auprès des représentants politiques européens. (Photo : © comece)

 

Rappelons que, la semaine dernière, un million d’enfants syriens d’au moins 2000 écoles ont participé à des activités pour demander la paix dans leur pays. En début de semaine, des dessins provenant de cette activité ont été déposés au Parlement européen et aux Nations Unies à Genève par des représentants des Églises catholiques et orthodoxes de Syrie, « Ambassadeurs de paix » auprès des instances politiques européennes et mondiales.

 

Cette initiative œcuménique d’Aide à l’Église en Détresse a été réalisée avec les partenaires locaux de l’organisme international. Elle s’inscrit dans les objectifs de rapprochement entre les Églises, initiées par la rencontre historique du pape François et du patriarche Cyrille de Russie, à Cuba, en février dernier.

 

 

 

The Syrian Children’s Petition for Peace
(photo : ©comece) 

 

 

Articles récents