fbpx
X
Faire un don

COMMUNIQUÉ: Irak – Une nouvelle aide d’urgence de 146 000 $ par l’AED

 

https://secure.acn-aed-ca.org/fr/
Si vous êtes intéressé à contribuer une aide financière pour ce projet, veuillez téléphoner au: (514) 932-0552 poste 226

Robert Lalonde, AED Canada

AIDE-1

Montréal, mercredi 13 août 2014 – L’Aide à l’Église en Détresse (AED) ajoute une nouvelle aide d’urgence de 146 000 $ pour soutenir les chrétiens d’Irak qui ont fui vers Erbil après avoir subi d’autres terribles attaques dans la nuit du 6 au 7 août dans la capitale chrétienne de l’Irak – Qaracoche – et dans la plaine de Nivine. Marie-Claude

Cette aide, ajoutée à la précédente envoyée il y a quelques jours, fait de l’AED un des plus gros donateurs avec une somme à hauteur de près de 300 000 $. « Nous faisons appel à toutes les personnes de bonne volonté pour contribuer à de l’aide supplémentaire pour l’Irak et le Moyen-Orient en visitant notre blogue au www.aideeglise.wordpress.com  où il sera également possible de suivre l’évolution de la situation. Nous faisons face à une crise humanitaire qui risque de se prolonger et nous travaillerons d’arrache-pied pour non seulement soutenir, mais également accompagner nos frères et sœurs qui vivent une situation terrible. Ils ne doivent pas se sentir abandonner », poursuit Marie-Claude Lalonde, directrice nationale de l’AED Canada.

« L’Église fait tout ce qu’elle peut, mais… »

Une source en provenance d’Erbil, qui a voulu rester anonyme pour une question de sécurité, rapportait ce matin à l’AED, qu’à la suite de la prise de la plaine de Nivine par l’État islamiste (EI), quelques dizaines de milliers de chrétiens ont fui vers Duhok et Erbil. « Ceux qui demeuraient entre Alquah et Tall Kayf se sont déplacés vers Duhok tandis que ceux qui restaient dans les villages de Qaracoche et Bashiqa sont allés à Erbil. »

Dans la capitale du Kurdistan, l’Église héberge les réfugiés dans la Cathédrale chaldéenne de St-Joseph située dans la région d’Ankawa ainsi que dans d’autres églises de la ville. « L’Église, poursuit la personne anonyme, fait tout ce qu’elle peut, mais les ressources sont insuffisantes pour aider tout le monde dont les femmes et les enfants qui ont tout laissé derrière eux. » Dans les deux derniers mois, 2 000 familles chrétiennes ont fui vers le Liban et 2 000 autres vers la Turquie.

 IRAK-3À pied et en pyjama

Plusieurs milliers de personnes ont dû quitter leur demeure si rapidement qu’ils n’ont rien apporté avec eux et nombreux parmi ceux qui sont arrivés à Erbil à pied, très souvent habillés que d’un simple pyjama. Il y a d’ailleurs quelques histoires pathétiques, dont celle de cette femme qui a été tuée avec sa mère et ses deux enfants et celle de ce jeune homme qui est mort à la suite des blessures qu’il a subies pendant un bombardement. En plus de la misère des réfugiés, la situation cause beaucoup de souffrance et de peur aux 100 000 chrétiens du Kurdistan surtout à Erbil, Duhok, Zahko, Sulaymaniya et Amadiya.

Selon cette source de l’AED, les chances que l’EI attaque à nouveau le Kurdistan sont minces, car la région est militairement bien protégée. Malgré cela, les chrétiens du Kurdistan sont effrayés en pensant à ce qui est arrivé à leurs frères de Mossoul et ils ont peur pour l’avenir du pays. « Plusieurs familles sont ici depuis des décennies et n’ont jamais pensé partir avant ces derniers événements. Contrairement à ce qui s’est passé dans d’autres régions de l’Irak, les chrétiens du Kurdistan sont dans une situation plus sécuritaire et plus saine. Plusieurs d’entre eux ont de l’argent et peuvent se permettre de partir, ce qu’ils feront probablement parce qu’ils sont fatigués par cette souffrance », poursuit l’interlocuteur de l’AED.

Selon lui, la situation actuelle et les combats en cours pourraient entraîner la fin du christianisme en Irak. Une intervention pourrait signifier une dizaine d’années avant de pouvoir imaginer un avenir meilleur. Il n’y aura que des ruines et la reconstruction exigerait beaucoup de temps et de souffrance. Les Irakiens sont exaspérés et ils se demandent s’ils ne sont pas mieux d’attendre dans un autre pays avant que la situation ne change.

À propos de l’aide de l’AED

ANKAWA-5

 

Une délégation de l’Aide à l’Église en Détresse (AED) est partie hier – le mardi 12 août – en destination d’Erbil, au nord de l’Irak, pour être solidaire avec tous ces chrétiens en fuite. Ce voyage servira aussi, d’une part à constater précisément la situation dans laquelle se retouvent les chrétiens irakiens, et d’autre part à voir où est allé l’argent déjà acheminé. Une fois ces informations recueillies, de nouveaux projets d’aide seront mis en marche le plus rapidement possible.

Dès le 1er septembre, l’AED Canada lancera une campagne de financement auprès de ses bienfaiteurs et « le grand public sera invité à nous suivre sur nos réseaux sociaux pour connaître l’évolution de la situation grâce à des articles exclusifs et à contribuer en faisant des dons »,  de préciser Marie-Claude Lalonde.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents