X
Faire un don

Refugees, projects and situation in Ankawa, Iraq, from the tripChrétiens d’Irak

Un an après la prise de Mossoul, la douleur augmente

Marta Petrosillo, AED Italie

Adaptation Robert Lalonde, AED Canada

 Montréal –le mercredi 10 juin 2015 – Dans la nuit du 9 au 10 juin 2014, des dizaines de milliers de chrétiens ont fui Mossoul, certains d’être rapidement de retour dans leurs foyers. Depuis ce temps, la deuxième ville irakienne est encore entre les mains des hommes de l’État islamique.

« Au fil des mois, nos espoirs de rentrer à la maison ont de plus en plus diminué, et beaucoup de chrétiens se sont vus contraints de chercher une espérance à l’extérieur de l’Irak ». a déclaré le Père Georges Jahoula, prêtre du diocèse syro-catholique de Mossoul, à l’Aide à l’Église en Détresse (AED). Le Père Jahoula a de plus fait remarquer que les chrétiens ont été obligés d’émigrer. « Ils ont été chassés de leurs terres. Ce n’a pas été un choix, ils ont été déracinés par la force ».

Les nouvelles en provenance de Mossoul et de la plaine de Ninive ne font qu’augmenter la douleur de la communauté chrétienne. Par exemple, la transformation en mosquée de l’église syro-catholique Saint Éphrem, voulue hier par l’État Islamique justement pour célébrer ce triste anniversaire. « Des cas comme celui-ci, pour les intégristes, représentent un triomphe au détriment du christianisme. Tandis que pour nous, il ne s’agit là que de l’énième blessure infligée à un cœur déjà transpercé ».

Iraq, December 2014Children at the  “Werenfried” centre at the1

Depuis la prise de Mossoul, l’AED a fait don de plus de 10 millions de dollars aux chrétiens irakiens. Un engagement que la Fondation pontificale poursuit toujours.

faire-un-don

 

Articles récents