fbpx
X
Faire un don

COMMUNIQUÉ: Égypte – Surmonter les abus de pouvoir et de la religion

AED InternationalÉgypte 3

Adaptation Robert Lalonde, AED Canada

Montréal, le 17 octobre 2013 – Les abus de pouvoir et de religion ont mené l’Égypte au bord d’une guerre civile. C’est ce qui ressort des propos de Sa Béatitude Ibrahim Isaac Sedrak, le patriarche copte catholique, lors d’une visite de l’œuvre internationale de bienfaisance catholique Aide à l’Église en Détresse.

Le patriarche Sedrak, qui est primat de l’Église copte catholique d’Égypte depuis la mi-janvier 2013, a dit : « La Révolution s’est déroulée en deux phases : le président Hosni Moubarak a été contraint de démissionner en 2011 à cause des abus de pouvoir. Le président Mohamed Morsi lui a succédé à la suite des élections démocratiques. Contrairement à ses promesses, il n’a pas défendu les intérêts du peuple égyptien, mais celles des Frères musulmans. On a abusé de la religion pour des motifs politiques. Cependant, comme les Égyptiens refusent cela, la destitution du président Morsi a été saluée par la majorité d’entre eux. »

Égypte 4Selon le patriarche Sedrak, l’instabilité politique des derniers mois a encore aggravé la situation économique et sociale très difficile de l’Égypte. « Cela stimule les forces extrémistes, notamment dans le sud du pays », poursuit le patriarche. Lors de troubles ayant succédé à la destitution du président Morsi, des groupements islamistes avaient attaqué en particulier des églises et des institutions religieuses ; plus de 80 bâtiments ont été détruits. « C’était une attaque contre l’Égypte. Nous n’avons pas rétorqué par des représailles, cela aurait risqué de provoquer une guerre civile », a souligné le primat de l’Église copte catholique unie à Rome et à laquelle appartiennent environ 200 000 fidèles.

Dans toute l’Égypte, l’Église copte catholique entretient de très nombreuses institutions socio-caritatives, dont 170 établissements scolaires accessibles à tous les Égyptiens, indépendamment de leur confession. Environ 90 % des Égyptiens se réclament de l’islam sunnite. Quelque 10 % des Égyptiens sont chrétiens, et environ 90 % d’entre eux appartiennent à l’Église copte catholique.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents