X
Faire un don

Montréal

Densité et profondeur pour les chrétiens persécutés

Montréal, 29 janvier 2016 – Près de 150 personnes se sont réunies vendredi dernier, 22 janvier, à la cathédrale Marie-Reine-du-Monde, afin de prier pour les chrétiens persécutés du Moyen-Orient. Présidée par l’archevêque de Montréal, Mgr Christian Lépine, la messe – organisée conjointement par l’archidiocèse et le bureau canadien d’Aide à l’Église en Détresse (AED) – était l’occasion de rappeler l’actualité de leur souffrance.

« Lorsque je parle de persécution religieuse, beaucoup sont incrédules. Ils ne pensent pas que ça existe encore dans le 3e millénaire », a indiqué en introduction Marie-Claude Lalonde, directrice du bureau canadien de l’AED. « Il y a actuellement 200 millions de chrétiens dans le monde qui ne peuvent pratiquer leur foi librement. Ils sont éparpillés sur presque tous les continents : Asie, Afrique, Amérique du Sud et même l’Europe », a-t-elle rappelé.

 

« Nous prions pour tous ceux restés derrière et souhaitons la bienvenue à ceux et celles qui s’installent chez nous », a-t-elle déclaré avant d’ajouter : « Il est de notre devoir en tant que chrétiens de dénoncer la discrimination et la violence dont ils sont victimes. Il est de notre devoir […] de prier pour eux ».

Marie-Claude Lalonde, directrice nationale du bureau canadien d’Aide à l’Église en Détresse (photo : Diocèse catholique de Montréal)
Marie-Claude Lalonde, directrice nationale du bureau canadien d’Aide à l’Église en Détresse (photo : Diocèse catholique de Montréal)

 

Elle a aussi proposé une action aux accents évangéliques, en invitant les participants, « en cette année de la miséricorde », à « prier pour leurs [chrétiens persécutés] tortionnaires. Qui sait ce qui arriverait si un seul se convertissait… comme Saint-Paul autrefois. »

 

Selon plusieurs participants, densité et profondeur étaient au rendez-vous de la célébration, dont l’animation des chants était assurée par la chorale de la paroisse syriaque catholique Saint-Éphrem de Laval. Était également au programme, le témoignage très touchant d’une jeune dame syrienne, Mina Aro, réfugiée nouvellement arrivée dans la région de Montréal. « Nous ne pouvions plus vivre comme des humains », a-t-elle témoigné. « Je ne peux pas oublier ceux qui sont morts à cause de leur foi. Je vous demande également de prier pour les personnes qui sont demeurées en Syrie afin qu’elles continuent à garder leur foi en Dieu. »

 « Prier »

 

Mina Aro, réfugiée syrienne : « Nous ne pouvions plus vivre comme des humains. » (photo : Diocèse catholique de Montréal)
Mina Aro, réfugiée syrienne : « Nous ne pouvions plus vivre comme des humains. » (photo : Diocèse catholique de Montréal)

D’ailleurs, la force de la prière a été évoquée tout au long de la cérémonie. « Prier », a insisté Mgr Lépine dans son homélie. Il a ensuite raconté à quel point les quelques rencontres qu’il a eues avec des chrétiens persécutés l’ont impressionné, par la paix que dégagent ces personnes, qui auraient pourtant tout le droit d’être dans une colère constante.

 

L’archevêque a lui aussi rappelé l’actualité du sujet de la persécution, alors que l’on a souvent l’impression que l’histoire des martyrs chrétiens en est une du passé. Pourtant, « c’est en cours au moment où je vous parle », a-t-il rappelé. Plusieurs co-célébrants et diacres ont participé à la célébration, dont Mgr Paul Marwan Tabet, éparques des Maronites au Canada.

 

En 2015, le soutien d’Aide à l’Église en Détresse (AED)
aux Églises locales d’Irak a été de plus de 15 millions de dollars.
Il s’est chiffré à plus de 8 millions de dollars en Syrie.
Et ce, sans compter l’aide déjà apportée
dans les pays où les chrétiens sont réfugiés
comme le Liban, la Jordanie et la Turquie.

 

La chorale syriaque catholique de l'église Saint-Éphrem de Laval (source: capture d'écran, diocèse de Montréal/Sel et Lumière Télé)
La chorale syriaque catholique de l’église Saint-Éphrem de Laval (source: capture d’écran, diocèse de Montréal/Sel et Lumière Télé)  

 

Articles récents