fbpx

Rapport d’activités

 

Communiqué AED: Mercredi Rouge 2019 – Une seconde édition au Canada

24.10.2019 in ACN Canada, ACN International, Mercredi Rouge, Miséricorde, MONDE, Par Mario Bard, Persécution, Rapport d'activités, Violences, Voyagez avec AED

Mercredi Rouge 2019

Une seconde édition au Canada Serez-vous solidaire ?

 

Montréal, 23 octobre 2019 – Alors que les résultats du dernier rapport international de l’Aide à l’Église en Détresse (AED) sur la persécution des chrétiens 2017-19 sortent ces jours-ci dans le monde entier, le bureau national de l’AED au Canada annonce que la 2e édition du Mercredi Rouge, activité destinée à sensibiliser éduquer à propos de la persécution dont sont victimes les chrétiens dans le monde ainsi qu’à l’importance de la liberté religieuse, se tiendra le mercredi 20 novembre prochain. Le Mercredi Rouge est également un temps de solidarité avec les chrétiens persécutés.

 Comme l’an dernier, une messe sera célébrée à 19 h 30 à la basilique-cathédrale Marie-Reine du monde à Montréal, alors qu’une vigile œcuménique de prière aura lieu à la cathédrale St. Michael de Toronto, aussi prévue à 19 h 30. Les deux événements seront présidés par les archevêques de ces deux diocèses, respectivement Mgr Christian Lépine et M. Le Cardinal Thomas Collins.

Marie-Claude Lalonde, directrice nationale de l’AED au Canada, se réjouit de l’attention que porte à l’événement cette année, le recteur du Grand Séminaire de Montréal, M. Guy Guindon, sulpicien. « L’édifice historique du grand séminaire de Montréal sera illuminé de rouge et les séminaristes tiendront une vigile le jeudi 21 novembre à la chapelle historique », indique-t-elle avant d’ajouter : « Nous attendons aussi des nouvelles du diocèse de Calgary. L’année dernière, plus de 50 activités y avaient été organisées. » La tradition du Mercredi Rouge a débuté en Grande-Bretagne il y a quelques années et a été reprise par plusieurs bureaux nationaux de l’AED dans le monde, dont ceux de France, d’Italie et des Philippines.

Les personnes intéressées à souligner cette journée peuvent dès maintenant consulter la micropage créée par le bureau canadien à l’adresse www.acn-canada.org/fr/mercredi-rouge. Que ce soit en préparant un temps de prière dans une paroisse, une messe, ou bien encore en illuminant de rouge l’un ou l’autre des édifices emblématiques de leur coin de pays — église, centre diocésain, cathédrale, basilique, etc. — elles sont invitées à nous joindre afin que nous puissions faire connaître l’ampleur de ce geste de solidarité à tous les Canadiens. Au 1-800-585-6333 ou encore à l’adresse courriel info@acn-canada.org.

Irak : 90 % de moins qu’en 2003

Par ailleurs, l’AED annonce la sortie de son tout nouveau rapport consacré exclusivement à la persécution des chrétiens dans le monde. Parmi les grands points abordés dans ce rapport, dont la situation au Nigeria et celle en Asie du Sud et en Asie du Sud-est.

La carte que l’on retrouve dans le nouveau rapport Persécutés et oubliés 2017-19, disponible en format PDF sur le site web canadien de l’AED dès la semaine prochaine (Photo © AED).

Par ailleurs, celle des communautés chrétiennes du Moyen-Orient est tout simplement alarmante. « Elles sont plus que jamais en danger de disparaître », explique Marie-Claude Lalonde. Par exemple en Irak en 2003, on comptait 1,5 million de chrétiens. « En un peu plus d’une génération, leur nombre a tragiquement diminué de 90 % pour atteindre 150 000 ! Malheureusement, nous croyons que la communauté internationale n’a pas su donner de suite concrète aux inquiétudes très vives exprimées en 2016 lorsque certains gouvernements ont reconnu le génocide des chrétiens par le groupe État islamique (Daech/ÉI). Selon ce que disent nos partenaires sur le terrain, si ces terroristes devaient revenir en force et réattaquer la plaine de Ninive, lieu historique des chrétiens d’Irak, ce serait pratiquement la mort du christianisme en Irak, pourtant vieux de plus de 1 900 ans ! », s’attriste Mme Lalonde.

 

Les conclusions complètes du rapport seront disponibles en format PDF sur le site web du bureau canadien, dans la semaine du 28 octobre.

Pour plus d’information sur le Mercredi Rouge ainsi que sur l’Aide à l’Église en Détresse, visiter le site web : www.acn-canada.org/fr/mercredi-rouge.

 

Voir Marie-Claude Lalonde à l’émision Église en sortie

16.02.2017 in liberté religieuse, Marie-Claude Lalonde, MONDE, Rapport d'activités

Marie-Claude Lalonde, directrice nationale de l’AED

invitée à l’émission Église en sortie

La liberté religieuse est menacée partout dans le monde et de différentes manières.

Plus particulièrement, il y a 38 pays — dont la Corée du Nord, le Nigeria, l’Irak et la Syrie — où pratiquer sa tradition religieuse peut mener à la prison, ou pire encore, à la mort.

Le Rapport sur la liberté religieuse 2016 d’Aide à l’Église en Détresse est un outil essentiel pour comprendre l’ampleur de la situation et alerter l’opinion publique. S’informer, pour mieux agir !

Marie-Claude Lalonde, directrice d’Aide à l’Église en Détresse Canada, répond aux questions de Francis Denis.
Voyez ou revoyez l’émission Église en sortie, diffusée lundi le 13 février 2016 sur les ondes de Sel et Lumière TV.

Merci de faire connaître cette émission et le lien de notre rapport international autour de vous.

Lire davantage sur la liberté religieuse dans le monde dans notre Rapport 2016 .

 


 

Communiqué : rapport d’activités 2015  – Aide à l’Église en Détresse

13.07.2016 in AED Canada, Communiqué, Mario Bard, PROJETS AED, Rapport d'activités, Voyager avec l'AED

Aide à l’Église en Détresse

Une année record dans un monde en crise

 

Montréal, 13 juillet 2016 – C’est une nouvelle année record pour l’organisme international de charité catholique Aide à l’Église en Détresse (AED).

En effet, grâce aux 22 bureaux nationaux établis à travers le monde, un peu plus de 175 millions de dollars CAD ont été amassés afin de soutenir 6 209 projets majoritairement pastoraux, presque 600 de plus qu’en 2014. Une année exceptionnelle qui a aussi vu les crises se multiplier.

 

« Bien sûr, nous sommes heureux de constater que les bienfaitrices et bienfaiteurs d’AED sont toujours d’une grande générosité et répondent aux différentes demandes avec autant de vigueur », déclare Marie-Claude Lalonde, directrice nationale. « Mais, dans un autre sens, il est aussi difficile de constater que cette augmentation provient – en partie – de l’urgence créée par des conflits qui n’en finissent plus, comme en Syrie ou bien en Irak ».

 

Syrie : la tragédie continue malgré les multiples appels au cessez-le-feu. AED a répondu aux urgences en 2015 et continue en 2016.

Syrie : la tragédie continue malgré les multiples appels au cessez-le-feu. AED a répondu aux urgences en 2015, et continue en 2016.

Juste au Canada, la crise des réfugiés syriens a permis au bureau canadien d’amasser 460 000 $, un montant important pour la branche canadienne qui a fini l’année avec des dons totalisant près de trois millions de dollars, un record là aussi. « Notre rôle est de soutenir les communautés catholiques locales qui, elles, soutiennent les personnes réfugiées et déplacées avec de l’aide d’urgence », rappelle Mme Lalonde.

 

« Il y a aussi d’autres projets qui ont pour but de garder les chrétiens au Moyen-Orient et d’arrêter leur exode, un phénomène que certains Patriarches comparent à un tsunami! Ainsi, nous soutenons Mgr Jean-Clément Jeanbart à Alep, en Syrie, avec un projet appelé Construire pour rester. Comme son nom l’indique, il s’agit de rebâtir – malgré la guerre! – des habitations pour que la population chrétienne retrouve un toit. »

 

Autres points chauds : Afrique du Nord, Chine, Inde

 

Dans le Rapport canadien d’activité 2015 qui sort mardi, d’autres points chauds sont à surveiller. Ainsi en Afrique, ce n’est pas tant la pauvreté matérielle qui retient l’attention que la montée d’un Islam plus fondamentaliste, dans des pays qui ont pourtant connu depuis des centaines d’années une tradition très modérée, très inculturée et qui cohabitait avec les animistes et les chrétiens. À ce chapitre, il y a aussi beaucoup d’inquiétudes concernant les minorités chrétiennes d’Afrique du Nord qui s’inquiètent quant à la montée des groupes terroristes, particulièrement en Libye.

 

En Chine, les chrétiens subissent de nouveau des périodes de persécution plus importante – emprisonnement, mise en résidence surveillée et campagne de destruction de croix et de lieux de cultes

– ce qui n’empêche pas les conversions au christianisme d’être nombreuses. « Le pouvoir d’attraction des paroisses catholiques ne se dément pas, surtout auprès des jeunes citadins instruits », peut-on y lire.

Bethléem... Pakistan! Un village spécialement créé pour les chrétiens convertis de l'hindouisme.

Bethléem… Pakistan! Un village spécialement créé pour les chrétiens convertis de l’hindouisme.

 

Dans le sous-continent indien, l’inquiétude est grande concernant la liberté religieuse. Le parti politique au pouvoir, le BJP, a toujours pour but de créer une nation pure, uniquement menée par les valeurs de l’hindouisme. Et, si dans certaines régions son influence est relative, ailleurs elle est marquée par des exactions, de

s tracasseries administratives et des injustices. En 2015, deux religieuses ont été violées dans l’État du Bengale. « Et ce ne sont pas des incidents isolés », estime Véronique Vogel, responsable de projets pour l’Inde.

 

« La lecture du Rapport d’activité est essentielle pour saisir l’ampleur de la tâche », conclut Marie-Claude Lalonde. « Et ce n’est qu’un aperçu de nos milliers de partenariats, eux qui permettent aux Églises locales de répondre aux besoins spirituels, mais aussi matériels, des sociétés où elles évoluent. »

 

Le rapport final peut être lu ici même en format PDF. Bonne lecture!