fbpx
 

AED Informations – Burkina Faso – Offrir son « temps d’épreuve pour toutes personnes malades »

09.04.2020 in Burkina Faso, Par Mario Bard

Burkina Faso
Offrir son « temps d’épreuve pour toutes personnes malades »
Le cardinal Philippe Ouedraogo est testé positif à la COVID-19

Par Mario Bard, AED Canada
Mise en ligne, le 9 avril, 2020

Aide à l’Église en Détresse (AED) a obtenu copie d’une lettre signée par le cardinal Philippe Ouedraogo, archevêque métropolitain de Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, datée du 5 avril dernier, dans laquelle il déclare être positif à la COVID-19. «Frères et sœurs bien-aimés, dans la matinée du lundi 30 mars 2020, je recevais de la part des médecins le résultat positif de mon test effectue 48 heures auparavant. Je rejoignais ainsi la foule innombrable de malades confinés de par le monde entier pour des soins. Cela narrive pas quaux autres!», écrit-il.

Dans cette lettre où il s’adresse à ses « amis chrétiens et non chrétiens », il indique recevoir « de bons soins », remercie ses plus proches collaborateurs, le personnel soignant autour de lui, et remercie également tous ceux et celles qui le soutiennent, que ce soit « par un coup de téléphone », ou bien « en priant pour lui ».

Il y lance un appel à la solidarité : « Aussi, je voudrais, du fond de mon cœur de pasteur, lancer un grand cri en faveur d’un profond élan de solidarité tant au niveau local que sur le plan régional et international pour les malades de la COVID-19. Il y a un impérieux besoin de moyens adéquats pour sauver ces nombreuses vies humaines touchées ! ‘‘Un seul doigt ne ramasse pas la farine » nous enseigne la sagesse africaine. Unissons-nous donc pour bouter hors de notre pays et du monde ce fléau redoutable aux conséquences fâcheuses. »

Dans ce pays touché par une vague de terrorisme sans précédent, le cardinal Ouedraogo dit « offrir volontiers ce temps d’épreuve » et sa « prière quotidienne : pour toute personne malade du virus ; pour l’arrêt de toutes les tueries d’innocents perpétrés par les forces du mal ; pour la réconciliation, la justice et la paix au Burkina Faso. »

Les chrétiens du nord du pays en particulier sont touchés par une vague de terrorisme sans précédent. Depuis 2018, plus de 1000 personnes ont été tués dans ces violences et l’on compte maintenant plus d’un million de réfugiés et de déplacés.

Dans une entrevue accordée à Radio Vatican le 6 décembre dernier, le cardinal a estimé que la violence dans son pays est « une question à poser au monde entier ». Il a dénoncé les mains invisibles qui arment les djihadistes : « Tous ceux qui donnent ces armes, qu’ils arrêtent et qu’ils comprennent la sacralité de la vie qui mérite le respect ».

Toujours selon lui, dans cette entrevue de Radio-Vatican, il affirme que le terrorisme est un défi majeur et que les pays doivent l’affronter, « mais un défi plus difficile à relever pour les pays pauvres qui subissent davantage sans moyens de défense adéquats ».

En février dernier, une délégation de l’Aide à l’Église en Détresse (AED) s’est rendue constater la situation difficile des chrétiens du nord du pays et redire la solidarité de l’Église universelle. En 2019, l’AED a soutenu pour plus de 900 000 dollars en projets au Burkina Faso.

Pandémie de la COVID-19 L’Église en détresse a toujours besoin de vous !

09.04.2020 in ACN Canada, Par Mario Bard

Pandémie de la COVID-19
L’Église en détresse a toujours besoin de vous!

Montréal, 6 avril 2020 — Malgré la pandémie de la COVID-19 qui fait rage partout dans le monde, les activités du bureau canadien de l’Aide à l’Église en Détresse (AED) continuent en mode télétravail. «Plus que jamais, les Églises en détresse dans le monde ont besoin de nous», indique Marie-Claude Lalonde, directrice nationale. «Les gens peuvent continuer à les soutenir en utilisant notre site web.»

Mme Lalonde indique que, présentement, nous pouvons répondre solidairement à l’Église en détresse grâce entre autres aux intentions de messes pour les prêtres, à l’aide à la subsistance pour les religieuses et le soutien aux médias catholiques. En effet, dans de nombreux pays, ceux-ci sont les seuls à pouvoir communiquer les directives de santé à leurs auditeurs.

De plus, ils soutiennent spirituellement les chrétiens qui écoutent. Ils diffusent des liturgies spécialement préparées pour la radio, en cette Semaine sainte qui commence. « Les médias catholiques invitent non seulement à suivre les règles, mais ils informent et réconfortent des gens qui autrement, seraient seuls et sans information », souligne Mme Lalonde.

« Il faut également soutenir les prêtres et les religieuses qui sont des intervenants de première ligne dans plusieurs pays. Nous pouvons toujours aider les prêtres avec des messes, mais pour les religieuses, il faut carrément les aider à survivre », souligne-t-elle.

Par ailleurs, des messages de solidarité parviennent de partout. « Tous les jours, nous recevons des messages d’encouragement et de solidarité dans la prière de la part de tous nos partenaires. Donc, nous continuons le travail et nous désirons faire savoir à tous nos bienfaiteurs et bienfaitrices qu’ils peuvent continuer à faire des dons par le biais de notre site web : www.acn-canada.org/fr, en cliquant sur le bouton rouge indiqué ‘don’ situé en haut de la page.»

Enfin, l’AED Canada est présente dans les médias sociaux sur les plateformes Facebook, Twitter et Instagram. « J’espère que tous nos bienfaiteurs prennent soin d’eux. En ce début de Semaine sainte, je souhaite qu’ils conservent leur courage et qu’ils puissent tout de même vivre des moments de joie en cette période difficile »,
indique Marie-Claude Lalonde. Pour donner en ligne sur le site web de l’Aide à l’Église en Détresse Canada, www.acn-canada.org/fr.

 

Communiqué AED: Mercredi Rouge 2019 – Une seconde édition au Canada

24.10.2019 in ACN Canada, ACN International, Mercredi Rouge, Miséricorde, MONDE, Par Mario Bard, Persécution, Rapport d'activités, Violences, Voyagez avec AED

Mercredi Rouge 2019

Une seconde édition au Canada Serez-vous solidaire ?

 

Montréal, 23 octobre 2019 – Alors que les résultats du dernier rapport international de l’Aide à l’Église en Détresse (AED) sur la persécution des chrétiens 2017-19 sortent ces jours-ci dans le monde entier, le bureau national de l’AED au Canada annonce que la 2e édition du Mercredi Rouge, activité destinée à sensibiliser éduquer à propos de la persécution dont sont victimes les chrétiens dans le monde ainsi qu’à l’importance de la liberté religieuse, se tiendra le mercredi 20 novembre prochain. Le Mercredi Rouge est également un temps de solidarité avec les chrétiens persécutés.

 Comme l’an dernier, une messe sera célébrée à 19 h 30 à la basilique-cathédrale Marie-Reine du monde à Montréal, alors qu’une vigile œcuménique de prière aura lieu à la cathédrale St. Michael de Toronto, aussi prévue à 19 h 30. Les deux événements seront présidés par les archevêques de ces deux diocèses, respectivement Mgr Christian Lépine et M. Le Cardinal Thomas Collins.

Marie-Claude Lalonde, directrice nationale de l’AED au Canada, se réjouit de l’attention que porte à l’événement cette année, le recteur du Grand Séminaire de Montréal, M. Guy Guindon, sulpicien. « L’édifice historique du grand séminaire de Montréal sera illuminé de rouge et les séminaristes tiendront une vigile le jeudi 21 novembre à la chapelle historique », indique-t-elle avant d’ajouter : « Nous attendons aussi des nouvelles du diocèse de Calgary. L’année dernière, plus de 50 activités y avaient été organisées. » La tradition du Mercredi Rouge a débuté en Grande-Bretagne il y a quelques années et a été reprise par plusieurs bureaux nationaux de l’AED dans le monde, dont ceux de France, d’Italie et des Philippines.

Les personnes intéressées à souligner cette journée peuvent dès maintenant consulter la micropage créée par le bureau canadien à l’adresse www.acn-canada.org/fr/mercredi-rouge. Que ce soit en préparant un temps de prière dans une paroisse, une messe, ou bien encore en illuminant de rouge l’un ou l’autre des édifices emblématiques de leur coin de pays — église, centre diocésain, cathédrale, basilique, etc. — elles sont invitées à nous joindre afin que nous puissions faire connaître l’ampleur de ce geste de solidarité à tous les Canadiens. Au 1-800-585-6333 ou encore à l’adresse courriel info@acn-canada.org.

Irak : 90 % de moins qu’en 2003

Par ailleurs, l’AED annonce la sortie de son tout nouveau rapport consacré exclusivement à la persécution des chrétiens dans le monde. Parmi les grands points abordés dans ce rapport, dont la situation au Nigeria et celle en Asie du Sud et en Asie du Sud-est.

La carte que l’on retrouve dans le nouveau rapport Persécutés et oubliés 2017-19, disponible en format PDF sur le site web canadien de l’AED dès la semaine prochaine (Photo © AED).

Par ailleurs, celle des communautés chrétiennes du Moyen-Orient est tout simplement alarmante. « Elles sont plus que jamais en danger de disparaître », explique Marie-Claude Lalonde. Par exemple en Irak en 2003, on comptait 1,5 million de chrétiens. « En un peu plus d’une génération, leur nombre a tragiquement diminué de 90 % pour atteindre 150 000 ! Malheureusement, nous croyons que la communauté internationale n’a pas su donner de suite concrète aux inquiétudes très vives exprimées en 2016 lorsque certains gouvernements ont reconnu le génocide des chrétiens par le groupe État islamique (Daech/ÉI). Selon ce que disent nos partenaires sur le terrain, si ces terroristes devaient revenir en force et réattaquer la plaine de Ninive, lieu historique des chrétiens d’Irak, ce serait pratiquement la mort du christianisme en Irak, pourtant vieux de plus de 1 900 ans ! », s’attriste Mme Lalonde.

 

Les conclusions complètes du rapport seront disponibles en format PDF sur le site web du bureau canadien, dans la semaine du 28 octobre.

Pour plus d’information sur le Mercredi Rouge ainsi que sur l’Aide à l’Église en Détresse, visiter le site web : www.acn-canada.org/fr/mercredi-rouge.

 

Communiqué AED – Projet : Une goutte de lait

19.07.2019 in ACN Canada, ACN International, Par Mario Bard, Syrie

AED Canada adopte le projet à Homs en Syrie

Objectif : 378 000 dollars d’ici le 30 septembre prochain pour les enfants de 0 à 10 ans de la ville de Homs.

 

Montréal, 18 juillet 2019 – « En Syrie, malgré l’arrêt presque complet des violences, tout reste à faire ! », s’exclame Marie-Claude Lalonde, directrice nationale de l’Aide à l’Église en Détresse Canada (AED). Avec son équipe, elle lance ces jours-ci une campagne pour un projet nommé Une goutte de lait, dont l’objectif est de fournir du lait pour six mois aux enfants de 0 à 10 ans d’un quartier de la ville de Homs en Syrie. Pour y arriver, l’AED Canada doit récolter 378 000 dollars.

 

 

Homs : une campagne pour redonner l’espérance

« Nous sommes très heureux de parrainer ce projet, créé tout d’abord à Alep en 2015 par le médecin québécois d’origine syrienne, Nabil Antaki », explique Mme Lalonde.
« Très rapidement, le docteur Antaki s’est aperçu que les besoins étaient grands et c’est pourquoi, en 2017, il s’est tourné vers l’AED afin que le projet, devenu indispensable, puisse continuer. »

 

«Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui regardent sans rien faire»

Tout comme l’ancien bastion économique de la Syrie qu’était Alep, la ville de Homs a aussi été dévastée par le conflit sanglant qui a débuté en mars 2011 et fait entre 300 000 et 550 000 morts, selon les organisations. Au plus fort des conflits, dix millions de personnes étaient déplacées et réfugiées, dans ou bien hors du pays.

 

 

De la musique et de la poésie pour une goutte de bonté

« La nécessité est la mère de l’invention », disait le célèbre philosophe Platon. Mais, dans le cas de Chantal Roussety, on peut dit dire que la nécessité a été la mère de sa générosité ! En effet, la musicienne – piano et orgue entre autres – tient depuis trois ans son petit appartement de l’est de Montréal, des concerts où la quinzaine de personnes présentes donnent spécifiquement pour le projet Une goutte de lait. « La vue continuelle de photos de guerre depuis tant d’années, et en particulier celles d’enfants, a fini par me donner la nausée parce que je me sentais impuissante à les aider », explique avec franchise Mme Roussety.

 

« La phrase d’Einstein – Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui regardent sans rien faire – m’a atteinte droit au cœur. Puis, une connaissance m’a parlé du projet de la Goutte de lait de l’Aide à l’Église en Détresse. Alors, j’ai décidé de mettre ma propre goutte, si je puis dire, pour aider à soulager un océan de misère. »

 

Marie-Claude Lalonde est très heureuse de cette initiative. « Cette année, les concerts ont permis d’amasser plus de 3000 $, permettant ainsi d’atteindre un montant de plus de 7 000 $ en trois ans, une très belle réussite qui tient à la générosité incroyable de Chantal, devenue une amie et bienfaitrice pour les enfants et pour l’AED », explique-t-elle. « Ces concerts sont maintenant incontournables pour nous, et bien sûr, pour les enfants de Syrie. »

 

D’ailleurs, pour la quatrième édition, Mme Roussety espère agrandir le cercle de ceux et celles qui pourront financer le projet Une goutte de lait, tout en profitant d’une soirée artistique agréable et remplie d’émotions. « Nous cherchons déjà une salle, car chez moi, ça devient un peu à l’étroit », explique cette dernière. « Et puis, j’ai le goût de partager mon amour de la musique et des arts, tout en soutenant un projet qui aide concrètement et sûrement ces enfants de la guerre.»

 

En attendant, le grand public peut donner dès maintenant au projet
Une goutte de lait pour les enfants de Homs.

  • En donnant directement sur la page sécurisée :
  • En téléphonant au 1-800-585-6333, poste 222 ou bien 225
  • Par la poste :
    Aide à l’Église en Détresse Canada
    Une goutte de lait
    P. 670, Succursale H
    Montréal QC H3G 2M6

Au nom des enfants de Homs : Merci!


 

Pour toutes demandes d’entrevues à ce sujet, merci de me contacter :
Mario Bard, responsable de l’information, AED-Canada-ACN-Canada
(514) 932-0552, poste 224, ou sans frais, au 1-800-585-6333, poste 224.
Cell. : 514-967-8340     
com@acn-canada.org