X
Faire un don

Aide à l’Église en Détresse (AED) lance un rapport sur des agressions contre des femmes et des filles

Un nouveau rapport fait la lumière sur les agressions des extrémistes contre les jeunes filles et des femmes chrétiennes.

Le mercredi 24 novembre, l’organisation caritative catholique Aide à l’Église en Détresse (AED) lancera un nouveau rapport sur l’enlèvement, la conversion forcée et la victimisation sexuelle des femmes et des filles chrétiennes.

Le rapport de l’organisation caritative sera le premier du genre à se concentrer sur le phénomène des jeunes femmes qui, à cause de leur sexe et leur religion, les rendent vulnérables aux enlèvements et aux agressions. Le rapport se concentre sur l’Égypte, l’Irak, le Mozambique, le Nigeria, le Pakistan et la Syrie, et présente des études de cas de ces pays.

D’après les recherches menées par l’AED, qui examinent la situation des groupes religieux dans 196 pays, le nombre d’incidents impliquant des filles et des femmes enlevées à leur famille, violées et forcées de changer de religion a augmenté au cours des dernières années. 

Les recherches effectuées dans le cadre de ce rapport ont montré que, dans les pays examinés, non seulement les femmes appartenant à des groupes religieux minoritaires sont particulièrement exposées aux attaques, mais aussi que les femmes chrétiennes sont souvent les plus visées par les militants. Selon l’Association chrétienne du Nigeria, les chrétiens représentent 95 % des femmes et de jeunes filles détenues par des extrémistes islamistes. Au Pakistan, le Mouvement pour la solidarité et la paix a indiqué que les chrétiens pourraient représenter 70 % des filles et des jeunes femmes issues de minorités religieuses converties et mariées de force chaque année. Les filles hindoues sont également une cible majeure des enlèvements dans certaines régions du Pakistan.

Le nouveau rapport sera lancé au cours d’un événement Zoom en ligne organisé par ACN UK à 14 h 15 (9 h 15 HNE au Canada) le 24 novembre. Parmi les orateurs figureront la professeur Michele Clark, qui a effectué des recherches sur l’enlèvement de femmes chrétiennes coptes en Égypte, et John Pontifex, chef de presse du bureau national britannique de l’AED, qui a co-écrit le rapport. Il comprendra également le témoignage vidéo exclusif d’une femme enlevée par le groupe extrémiste nigérian Boko Haram. Fiona Bruce MP, l’envoyée spéciale du premier ministre pour les droits de l’homme et les libertés fondamentales, prendra également la parole. La réunion sera présidée par la baronne Caroline Cox.

Pour participer à l’événement Zoom, veuillez utiliser ce lien : https://us02web.zoom.us/j/84937405062?pwd=Tk5MUDcwVWdXb0xHcUJYVzZjTnFpZz09.  

Le lancement du rapport s’inscrit dans le cadre des activités de l’Aide à l’Église en Détresse pour la #RedWeek, la #SemaineRouge, qui voit des milliers de personnes à travers le monde s’élever contre la persécution religieuse, soit en portant du rouge, en annonçant les événements dans les médias sociaux et en allumant des bâtiments en rouge, en solidarité avec ceux qui souffrent pour leur foi.

Au Canada, le rapport sera disponible au grand public dans la semaine du 5 décembre prochain, tout juste avant la Journée mondiale des droits humains, célébrée tous les 10 décembre.

Articles récents