X
Faire un don

Guérir les blessures en Afrique

Comment l’Église est-elle présente pour nos frères et sœurs dans la foi ?

« Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait
à l’un de ces plus petits de mes frères,
c’est à moi que vous l’avez fait.»
Mt 25, 40

L’amour est une valeur fondamentale de l’Église. Par amour de leur communauté, les religieux et religieuses font front commun avec des représentants d’autres religions, pour guider les gens sur la voie du dialogue. Pour en savoir plus : « Nourrir la paix et le respect » et « Jouer pour tuer la guerre »

L’Église occupe une place importante dans la vie courante de nos frères et sœurs d’Afrique. Ce sont souvent les religieux et religieuses qui jouent le rôle d’enseignant(e)s, d’infirmières, de psychologues… Mais, qui prend soin d’eux ? Pour en savoir plus : « Va au Niger ! » et « Être sacrement vivant ! »

Les blessures physiques impressionnent, elles sont concrètes et visibles, contrairement aux blessures de l’âme. Toutefois, ces dernières sont parfois plus importantes. Les religieux et religieuses ont à cœur de soulager ces traumatismes. Pour en savoir plus : « Guérir les traumatismes » et « Afrique : Lux Terra »

Les religieux et religieuses soutenus par Aide à l’Église en Détresse sont, comme la population, touchés par la persécution et/ou la pauvreté. Pour leur permettre de faire leur travail au mieux, ils ont besoin d’outils et parfois de se retirer.

Pour en savoir plus : « Au cœur des conflits » et « Des ondes d’amour ! »

Regardez les témoignages de nos partenaires en Afrique

République centrafricaine – La violence de la guerre civile dans le pays n’épargne personne : l’Église prend soin d’eux.

Nigeria – Boko Haram traumatise nos frères et sœurs dans la foi : l’Église est présente pour eux.

Burkina Faso – Crise humanitaire et persécution : le peuple vit des moments d’horreur, l’Église est un refuge.

Cameroun – La violence de Boko Haram terrorise la population : l’Église s’occupe des victimes.

Mozambique – Le conflit armé fait rage et blesse les âmes : l’Église est présente pour les soutenir.

«Je vous invite tous, ensemble avec l'AED, à faire partout dans le monde une œuvre de misericorde. »
Pape François