fbpx
X
Faire un don

Pakistan
L’espoir renaît pour Asia Bibi

Montréal – 10 octobre 2018 – Au Pakistan, l’espoir renaît pour Asia Bibi. Cette chrétienne de confession catholique se bat contre une condamnation à la peine de mort qui fait suite à des événements survenus en 2009. Sa famille pense que la Cour Suprême du pays pourrait annoncer son acquittement dans les prochains jours, voire, les prochaines heures. Ce lundi 8 octobre, la Cour a reporté son jugement d’une ultime audience en appel qui concerne la condamnation pour blasphème.

Depuis le Royaume uni où il est l’invité de l’organisme international de charité Aide à l’Église en Détresse (AED) – et s’exprimant au nom du mari d’Asia Bibi, Ashiq Masih, et de sa fille, Eisham Ashiq – le Père Emmanuel Yousaf a confirmé cette information.

Selon lui, et dans de nombreux cas similaires vécus dans le passé, « le verdict a toujours été positif ». Il a déclaré : « Nous allons devoir attendre quelques jours, mais nous sommes convaincus que les choses iront bien ». Asia Bibi, une catholique mère de cinq enfants, est devenue en 2010 la première femme au Pakistan à être condamnée à mort pour blasphème.

Pendant l’audition finale lundi, une manifestation a eu lieu devant la Cour Suprême. Les protestataires ont demandé que la peine de mort soit maintenue, mais à la fin de la procédure, le verdict était encore attendu.

Le Père Yousaf a déclaré : « Il n’y a pas de décision – nous sommes dans l’expectative – mais si Dieu le veut, tout sera bientôt terminé et [Asia Bibi] sera de retour chez elle avec sa famille ». Tout au long de la procédure, Asia Bibi a insisté sur le fait qu’elle n’avait pas insulté le prophète musulman Mohammed, ce qui est passible de la peine de mort conformément à l’article 295 C du Code pénal pakistanais.

Renouvelant les appels à la prière pour la libération d’Asia Bibi, le Père Yousaf a déclaré : « Cela fait déjà 10 ans que nous prions pour notre sœur Asia, et j’ai confiance dans le fait que nos prières seront entendues et que le jugement sera en faveur d’Asia, de sa famille et de toute la communauté chrétienne pakistanaise ».

Il a ajouté : « Le jugement peut être rendu demain. Il peut arriver après deux ou trois jours, mais je suis sûr qu’il sera favorable. Toute personne qui croit que la loi sur le blasphème n’a pas été bien utilisée doit prier pour la libération d’Asia Bibi, quelle que soit sa religion ».

En 2017, Aide à l’Église en Détresse a soutenu 63 projets pour les activités pastorales de l’Église catholique locale pour un montant total de 1,222,768 $.

Articles récents